Imprimer Texte plus gros Texte plus petit



La foi en action
> Modèle de la semaine > Liste des modèles en archive

Un modèle de foi en action

Prophètes de notre temps !

...tantôt de grands noms
connus mondialement,

tantôt des témoins
qui rayonnent
dans un milieu donné.

Chacun à sa manière
nous interpelle
comme un reflet du Christ.
Lavement des pieds
Chacun nous invite à répondre
à l'amour que Dieu nous porte
en nous mettant
au service des autres.


pointeur Voir autres modèles

 

Josef García-Cascales, cmfJosef
García-Cascales, cmf
1928-2012

Fondateur du MC
dans les pays germanophones

Il a semé sur son passage le Mouvement des Cursillos
à travers l’Europe centrale.

________________________________________________________________________________

Brève biographie de Josef
García-Cascales


Josef García-Cascales est né le 9 août 1928 à Xàtiva,
en valancien ou (Játiva en castillan.
C'est une ville de plus de 29,000 habitants.

Son père, José Maria García-Cascales a été assassiné en 1936
à cause de sa foi chrétienne vécue durant la guerre civile en Espagne.

En 1940, Josef entre au séminaire mineur chez les Clarétains à Alagon dans la province de Saragosse.
__________________________________________________________________________

En 1946, il rejoint la Congrégation des Clarétains à Vic, province de Barcelone. Josef fait ses études de philosophie au même endroit que Jean (Jésù) Riba qui est devenu lui aussi un des leurs.
C’est donc à Vic que les Fils du Cœur Immaculé de Marie ou Missionnaires clarétains fondent le 16 juillet 1849, une congrégation religieuse.
(N.B. Les Clarétains sont cette même Congrégation dont fera partie plus tard, le P. Jean Riba, cmf, qui a fondé le MC au Québec, en 1965)

Le fondateur, Antoine-Marie Claret se réunit avec cinq autres prêtres au Séminaire de Vic, et fonde la Congrégation des Fils du Coeur Immaculé de Marie.

De 1949 à 1953, Josef a étudié à la faculté de philosophie et de théologie au séminaire académique Sankt-Georgen à Francfort.
__________________________________________________________________________

Josef García-Cascales est ordonné prêtre en 1953.


En 1958, le père Josef exerce un premier ministère à Vienne auprès

des marginaux et des prostitués.

Il est aidé et secondé par un groupe d’étudiants universitaires.
__________________________________________________________________________

En 1959, Mgr Fernando Sebastian cmf, un grand ami du Père Josef, vient le rejoindre à Vienne pour perfectionner la langue allemande.
Mgr Sebastian insiste très fortement pour que le père Josef vive son Cursillo. Mgr Sebastian a été nommé par la suite Cardinal par le Pape François le 22 février 2014.
Ensemble, ils se rendent à Vic et rencontrent un collègue commun, Pedro Casaldaliga qui est un responsable national du MC en Espagne.

C’est dans ces circonstances que le père Josef s’est inscrit au 7e cursillo avec 50 autres candidats.
Lors de la Clausura présidée par l’évêque auxiliaire, ce dernier lui dit:
"Ce Père qui vient d’Autriche, nous lui confions solennellement la mission de faire entrer rapidement les couleurs du Christ sur tous les drapeaux de l’Europe".

Le père Josef García-Cascales se mit à la tâche et le tout débuta rondement. Le Mouvement est toujours bien vivant.

Fondation dans les pays germanophones

De retour à Vienne, les étudiants universitaires du Père Josef García-Cascales ont remarqué un changement dans son attitude et se sont interrogés sur cette transfiguration.

Après le témoignage du P. Josef, les étudiants ont alors insisté pour devenir eux-mêmes cursillistes.
__________________________________________________________________________

Fondation du MC en Autriche via Vienne.
À la Pentecôte de 1960, le père Josef a organisé un Cursillo d’essai avec une préparation reposant en grande partie sur les seules notes qu’il avait prises lors de son propre Cursillo.

Il ne s'attendait pas que à ce Cursillo ait un grand impact chez les participants.
A la fin du Cursillo, ce fut une surprise totale due à des témoignages renversants : conversion totale d’un communiste, un homme de 65 ans demande de faire sa première communion et deux orthodoxes sollicitent leur entrée dans l’Église catholique.
Ce fut donc considéré officiellement comme le Cursillo numéro un du diocèse de Vienne.

La semence était bien en terre et le MC se mit à croître rapidement avec en tête le P. Josef Garcia-Cacales qui alla jusqu'au bout.
Depuis lors, le MC est présent dans 8 des 9 diocèses du pays et environ 100,000 personnes ont vécu l'expérience de la fin de semaine.
__________________________________________________________________________

Fondation du MC en Allemagne via Munich.
La même année, notamment en août 60, il y eut un Congrès Eucharistique International à Munich.

Une rencontre est établie avec des amis du P. Josef notamment Théa et Erich.
Un enthousiasme sur le MC a conquis ce couple. Il en résulta un premier Cursillo
à Moss en Allemagne dès mars 1961. Ce fut un grand succès avec des témoignages incroyables. Ce fut donc le coup d’envoi pour une expansion du MC en Autriche et en Allemagne grâce aux interventions du père Josef qui assista à toutes les fondations qui suivirent.

Le MC en Allemagne de l’Est via Görlitz et la Suisse.
Une rencontre est organisée par le Vicaire Général du MC avec le Vicaire du Diocèse de Görlitz où le père Josef est invité à une rencontre à Berlin-Est. Il y alla avec empressement. Le P. Josef leur parla du MC durant une heure.
Par la suite, un contact fut entretenu avec le diocèse et ils ont même fait passer clandestinement de la documentation relative au MC.
Étant sous bonne garde, la police communiste entra en action pour bloquer le tout.
Ce ne sera qu’après la chute du mur de Berlin qu’il y eut des démarches par la Suisse.
__________________________________________________________________________

Fondation du MC en Suisse.

C'est depuis l'équipe du P. Josef à Vienne que le P. Hans Kaufmann se chargera d’introduire le MC en Suisse.
La première expérience eut lieu du 1 au 4 janvier 1970 dans le diocèse de St-Gallen.

Actuellement, le Cursillo se donne à Genève en français et en anglais. Ce qu’il y a de particulier, c’est que ce sont des Cursillos œcuméniques réussissant même à célébrer ensemble les services religieux,avec l’entière bénédiction de l’évêché..
__________________________________________________________________________

Fondation du MC en Croatie
Le groupe du père Josef se rend à Zagreg, la capitale de la Croatie et invite l’évêque auxiliaire et le curé Ivan Horvat, à venir participer à un Cursillo à Vienne.

Ils acceptent en leur disant qu’ils viennent de sortir de prison. Ils avaient été détenus à cause de leur foi par les communistes et c’est là qu’ils ont appris à pratiquer la simplicité et l’humilité. Et c’est ainsi que ravis de leur expérience, ils ont introduit le MC en Croatie et ce mouvement est encore bien vivant.
__________________________________________________________________________

Fondation du MC en Pologne
Une expérience du Cursillo avait été tentée par un professeur, collègue du Pape, en l’occurrence le Père Franciszek Blachnicki (1821-1987) qui avait vécu son Cursillo en Autriche. Cependant l’autorité communiste l’avait empêché de l’implanter en Pologne.

Ce professeur avait tout de même fondé un mouvement qu’il baptisa « Oasis » selon l’esprit du Cursillo; il avait obtenu rapidement jusqu’à huit millions d’adeptes.
Étant donné que le Pape Jean-Paul II désirait ardemment que le Cursillo prenne racine en Pologne, l’équipe du Père Josef s'y rendit et visita les évêques de Katowice, de Wadowice et de Cracovie où est né le Pape.

Une rencontre eut lieu avec le professeur Blachnicki.
Ils discutèrent ensemble d'un moyen d’implanter le MC sans nuire à son Mouvement l’Oasis.
Tout allait très bien jusqu’à ce qu’on nous invite à quitter précipitamment la Pologne. Deux jours plus tard, c’est le coup d’état du général Jarusekski et le professeur disparut dans des circonstances mystérieuses à Cologne.
On le considère comme un saint et l’on parle d’introduire sa Cause à Rome.
On n’a pas réussi encore à donner de vrais Cursillos, en Pologne, même s’il y a ici et là des cursillistes.
__________________________________________________________________________

Fondation du MC en Hongrie
Le groupe de Vienne est entré en contact dans les années 1980 avec le Maître des novices le P. Varzegi de l’Abbeye bénédictine, en Hongrie. Une grande amitié s’est alors développée avec le P. Josef.

Ensemble, ils ont commencé à planifier une implantation du Cursillo en Hongrie.
Une traduction est alors faite en leur langue et une rencontre eut lieu avec l’évêque Mgr Pécs qui était alors sans le savoir espionner par des micros cachés et la police communiste vint mettre des bâtons dans les roues.
Après la chute du mur de Berlin, le P. Josef a rencontré l’évêque Pécs et ce dernier lui a révélé que le Cursillo est bien établi et vigoureux en Hongrie.
Des Hongrois vivant dans le diocèse de Montréal et de St-Jean-Longueuil se sont préparés durant plusieurs années en donnant des Cursillos dans leur langue et se sont par la suite rendus en Hongrie pour solidifier le mouvement.
Leur animateur spirituel, le P. Jenö Bóday, jésuite, est venu très souvent au secrétariat du MCFC, pour recueillir de la documentation sur le MC et pouvoir la traduire en hongrois, avec l’aide de Heidi Glaser, de St-Bruno, au Québec.
__________________________________________________________________________

Fondation du MC en Roumanie.
C’est à partir de la Hongrie
que le MC passera en Roumanie.
Il y est encore florissant.
__________________________________________________________________________


Fondation du MC en Hollande.
Le premier Cursillo eut lieu en Hollande en mai 1984.
Le fondateur avait un lien étroit
avec l’équipe de Vienne.
__________________________________________________________________________

Dès le début à Vienne, les protestants participèrent tout naturellement à leurs Cursillos. Plusieurs pasteurs se sont inscrits pour vivre l’expérience.
Des rollistes protestants faisaient parti des Cursillos catholiques.
Il n’y avait aucune espèce de tension. Tous sont fiers de vivre un véritable œcuménisme.

À Vienne seulement, il y a plus de 1000 cursillistes évangéliques qui ont leur propre Ultreya.

Le P. Josef a souvent été invité à aller prêcher chez leurs frères évangéliques.
En 1977, un couple, après une expérience à Vienne dirige avec succès leur propre Cursillo évangélique.

Le MC avec des distants et aux Prisonniers
Le P. Josef a animé des cursillos pour plusieurs milliers de prisonniers et plusieurs marginaux ont témoigné avoir été transfigurés lors de ces rencontres.


Retour vers le Père


Le Père Josef García-Cascales, cmf est décédé le 8 septembre 2012 à Vienne, à 85 ans.

Ses funérailles furent célébrées par Mgr Krtlzl

Le cardinal Christoph Schönborn a rendu hommage à celui qui a fondé le Cursillo dans les pays germanophones.

Le Cardinal a rappelé que plus de 150,000 personnes ont vécu leur Cursillo et beaucoup d'entre eux ont vécu une conversion personnelle. Il diriga le MC de 1960 à 2003.
Il a souligné de plus que le P. Josef était béni pour les nombreux talents qu'il avait principalement d'une facilité pour les langues. Il avait quelques chose de prophétique, il reflétait l'amour du Christ et dégageait une joie contagieuse et une foi profonde.

 

________________________________________________________

Source
: Revue KERYGMA, No 147, octobre 2009, p. 10 à 16
- Wikipedia - Site "Oasis"
- Site MCFC

_____________________________________________________________________________________________
Recherche et conception: Réjean Vigneux
Révision: Marielle Lefebvre
Mise à jour: 06-2015