Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

Texte plus gros Texte plus petit

Psaume du jour

Participez à la prière que Jésus exprime dans son Église - (Cliquez ici pour la version avec grégorien)

À chaque jour, des prêtres,
des moines et des moniales,
et de plus en plus de laïcs,
prient avec les psaumes,
à différentes heures
du jour et de la nuit.
Avec eux,
par ce psaume du jour,
unissons-nous à la prière
que Jésus exprime à son Père
au nom de toute l'humanité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prier les psaumes avec le ChristCollaboration spéciale: Roger Gauthier, o.m.i.
Les 150 psaumes réécrits selon la mentalité évangélique sont maintenant publiés sous le titre "Prier les psaumes avec le Christ"
(Fides/Médiaspaul/SOCABI, 2003, 253 p.)
:

Pour choisir un psaume adapté à un besoin particulier, voir

psaume 39 - Comment me contrôler encore?

Comment me contrôler encore?

Psaume 39

Ant: Nous aussi, nous souffrons, attendant la rédemption de notre corps.

Je m’étais promis de surveiller mes paroles;
j’étais résolu à me taire
en présence de gens qui rejettent Dieu.

Je me suis enfermé dans le silence
plus que je n’aurais dû.

Ça devint une douleur insupportable,
en dedans de moi, c’était un vrai feu.

Obsédé par une telle brûlure,
j’ai fini par éclater devant le Seigneur :

Père, sors-moi de cette vie;
donne-moi de voir la fin de mes jours;
fais-moi saisir comme je suis éphémère !

Les jours que tu me donnes sur la terre
ne sont pas plus qu’un grain de sable :
ils équivalent à rien devant ton éternité.

Qui paraît solide ne vaut pas plus que du vent :
il va et vient, c’est comme de brefs éclairs.

Il a beau s’agiter, il ne déplace que de l’air;
il entasse des choses que d’autres disperseront.

Ant. Écoute ma prière, Seigneur.

Ô mon Père, que puis-je attendre de la vie ?
C’est en toi que je mets mon espérance :

libère-moi du mal qui m’habite,
ne permets pas que je sois bouleversé
par les moqueries de qui te rejette.

Encore une fois, je veux me taire
et me fier à tes interventions.

Que je ne regarde pas mes épreuves
comme des coups de colère venus de toi,
ni comme des événements que tu inspires.

Mais tu les utilises pour m’éduquer
en me détachant de mes égoïsmes,
car ils ne sont qu’illusions.

Écoute ma prière, ô mon Père, c’est un cri;
tu vois bien que je suis malheureux.

Bien sûr, tu n’es pas obligé de répondre :
chez toi, je suis invité gratuitement,
comme toute l’humanité.

Révèle-moi ton regard de miséricorde
avant que je ne quitte cette terre.