Imprimer Texte plus gros Texte plus petit



Prière
> Choix de prières > Prière de la semaine

Texte plus gros Texte plus petit

Prière de la semaine

Une prière pour votre dévotion personnelle ou vos réunions communautaires


La prière
qui jaillit du coeur,

sans paroles ou
sans formule,
est souvent la meilleure...
mais les formules de prière
seront toujours nécessaires.

Il y en a qui expriment bien
ce que nous ressentons
et qui nous aident
à entrer en prière.

Nous en avons sélectionné
et vous en présentons
une nouvelle au début
de chaque semaine.

Tu nous donnes de t'appeler Père

Tu nous donnes de t'appeler Père

Jacques Julien

Seigneur Dieu, tu nous donnes de t'appeler Père,
car nous sommes tes enfants.
Saurons-nous jamais vivre en frères
les uns pour les autres?
Ton pain de ce jour, l'avons-nous partagé?
L'avons-nous rompu à celui qui ne devait le recevoir
que de nos mains?
En avons-nous ramassé les miettes,
pour que rien ne se perde
et que le pauvre trouve à manger
à l'heure qu'on n'attendait pas?

Ton nom très saint, l'avons-nous vénéré
dans le nom de nos frères?
Avons-nous su appeler celui
qui ne nous sert pas?
Avons-nous regardé le petit, le caché,
le malade, l'infirme, le vieillard,
ceux-là qui portent sur leur front
ton nom que nous disons sanctifier?

Ta volonté et ton règne,
les avons-nous ramenés à notre mesure,
qui est inhumaine?
Les avons-nous interdits à ceux qui nous déplaisent?
Aurons-nous permis, aujourd'hui,
que les hommes te connaissent comme amour,
comme doux et humble de cœur,
comme Dieu-avec-nous?
Et les offenses qu’on nous a faites ,
les avons-nous pardonnées,
ou les tenons-nous en réserve
pour le jugement particulier de notre tribunal?

Si tu nous tiens rigueur de notre attitude,
Seigneur Père, comment nous pardonneras-tu,
aujourd'hui?
Même si nous sommes de mauvais fils
et des frères durs,
ta justice à toi est plus grande que la nôtre.

Pour que tu nous délivres du mal
et nous rassembles auprès de toi,
nous dépouillons notre volonté
et nous nous remettons entre tes mains.

Devant toi, Seigneur, Novalis l981