Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

Prière
> Psaume du jour > Les 150 psaumes
Texte plus gros Texte plus petit

Psaume 104

Émerveillement devant la sagesse et l'amour du Père en créant l'univers et ses habitants.

un psaume
à prier
avec le Christ
qui porte
tous les humains
dans sa prière

 


 

 

 


 

 

Prier les psaumes avec le ChristCollaboration spéciale: Roger Gauthier, o.m.i.
Les 150 psaumes réécrits selon la mentalité évangélique sont maintenant publiés sous le titre "Prier les psaumes avec le Christ"
(Fides/Médiaspaul/SOCABI, 2003, 253 p.)
:

Pour choisir un psaume adapté à un besoin particulier, voir

arc-en-ciel

Le Père de la création

Psaume 104

Ant: Seigneur, mon Dieu, tu es si grand!

Bénis ton Père, tout mon être !
Mon Père et mon Seigneur, tu es merveilleux !

Tu te drapes dans un univers splendide,
la lumière t'enveloppe comme un manteau
les cieux vont devant toi comme une tenture.

Tu te promènes au-delà de tout,
tu circules sur les ailes du vent
tu te balades sur les nuages.

Tu lances tes messages à tous les vents,
et les étoiles sont à ton service.

Le Père a organisé notre terre
selon des lois qui sont inébranlables.

Il l'a d'abord couverte d'un grand océan
jusque par-dessus les montagnes.

Mais un jour, affolées par le tonnerre,
les eaux se bousculaient de montagnes en vallées,
vers le lieu qu'il leur avait fixé.

Il leur a imposé des limites à ne pas franchir;
pour qu'elles ne reviennent plus noyer la terre.

Il fait couler l'eau des sources
dans les ravins; elle se répand
entre les montagnes;
elle abreuve les bêtes des champs,
les bêtes sauvages s'y désaltèrent.

Près des ruisseaux, les oiseaux font leur nid;
ils y chantent, cachés dans le feuillage.

Ant. Du fruit de tes oeuvres, Seigneur,
tu rassasies la terre.

Dans sa sagesse, il abreuve les montagnes,
la terre se rassasie de ce qu'il lui offre:

il fait pousser l'herbe pour le bétail
et les plantes que l'homme cultive,

tirant ainsi son pain de la terre,
le pain qui réconforte son corps;

et le vin qui réjouit son cœur
plus que l'huile ne fait briller le visage.

Les forêts du Père se multiplient,
avec des arbres merveilleux qu'il a créés.
C'est là que nichent les oiseaux.

Les bouquetins se tiennent dans les montagnes,
les lapins se réfugient dans les rochers.

Il a fait aussi la lune pour fixer nos jours de fêtes
et le soleil qui sait quand se coucher.

Arrivent alors les ténèbres, et c'est la nuit:
toutes les bêtes de la forêt s'y remuent.

Les lions se mettent en chasse de leur proie
qu'ils mangent comme un don du Père.

Au lever du soleil, ils se retirent
et vont dormir dans leurs tanières

tandis que les gens s'en vont travailler
à cultiver jusqu'au soir.

Ant. Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez,
et les oreilles qui entendent ce que vous entendez.

Père, que tes œuvres sont nombreuses !
Tu les as toutes faites avec sagesse.

L'univers est rempli de tes créatures:
voici la mer, grande et vaste de tous côtés;

des animaux nombreux, petits et grands, y vivent;
c'est là que vont et viennent les bateaux
de même que léviathan dont les jeux te font sourire.

Tous les êtres sont importants pour toi:
tu leur donnes la nourriture au temps voulu:

ils la ramassent comme un don de toi
et se rassasient de tes bienfaits.

Mais si tu te caches, ils sont désemparés;
si tu reprends leur souffle, ils expirent
et redeviennent un peu de poussière.

Si tu envoies ton souffle, ils sont créés,
tu renouvelles ainsi la face du monde.

Que l'amour du Père ne s'arrête jamais,
qu'il se réjouisse de ses œuvres !

Sous son regard, la terre est secouée,
s'il touche les montagnes elles éclatent en feu.

Toute ma vie, je chanterai le Père;
je jouerai pour lui jusqu'à la fin de ma vie.

Que mon poème lui soit agréable
et que le Père me remplisse de sa joie !

Que le mal disparaisse de la terre,
que plus personne ne se méfie du Père !

Bénis le Père, ô mon cœur !
Alléluia !

____________

Écouter "Bénissez le Seigneur" (chant de Taizé): http://www.youtube.com/watch?v=Q4OBrbiU3pE