Dimanche des rameaux, Année A
Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

Étude de la bible
> Commentaires d'évangile > La liturgie de chaque dimanche de l'Année A
Texte plus gros Texte plus petit

Dimanche des Rameaux et de la Passion - Mt 26,14-75.27,1-66

 

Portes, levez vos frontons,
élevez-vous, portes éternelles !
Qu'IL entre le Roi de gloire !

 

Béni soit Celui qui vient
au Nom du Seigneur, Lui, notre Roi !

 

O Jésus, Roi d'Amour,
que ton Règne vienne !
que ta Volonté soit faite
sur la terre comme au ciel !

 

Viens régner sur nos coeurs
pour que nous devenions
artisans de ta Paix
et que triomphe le Règne
de ta Justice et de ton Amour !
et tu nous a fait sortir de nos tombeaux
pour nous communiquer la vie
que nul ne peut nous ravir.

 

Tu viens,
non pas pour dominer, ni pour écraser
tu viens humblement,
monté sur un ânon.

 

Ta Royauté ne s'établit pas
par la force ni par la puissance
mais par le rayonnement de ton Amour.

 

Exulte de joie, ô mon âme
car voici qu'IL vient
ton Rédempteur,
ton Sauveur et ton Roi !

 

(D'après EPHATA)

Is 50, 4-7, Ps 21, Ph 2, 6-11

MISE EN SITUATION :

L'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem est ambiguë. C'est le comble du malentendu: pour les apôtres, c'est la réalisation de tous leurs espoirs et pour les ennemis de Jésus, c'est le signal de la condamnation de Jésus... Pour JÉSUS, c'est l'aboutissement de sa soumission totale à la Volonté du Père... Avec l'Église tout entière prions pour ne jamais oublier que c'est l'AMOUR seul qui fut le motif de toutes les souffrances de Jésus... et que notre vie soit réponse d'amour...

AU LIVRE DU PROPHÈTE ISAÏE :

Le Prophète a vu le Messie comme le SERVITEUR souffrant. Le vrai SERVITEUR est toujours accueillant à la PAROLE et son OUI n'accepte pas la révolte. Sa FIDÉLITÉ l'expose aux outrages les plus cruels... Sa persévérance demeure totale et sans défaillance IL ira jusqu'au bout. Jusqu'à la MORT... jusqu'à la VIE.

LE PSAUME 21 :

Ce Psaume est la description fidèle de toute la Passion. Les tortures les plus affreuses, les sarcasmes les plus odieux, les outrages les plus humiliants, rien ne peut fléchir la FIDÉLITÉ du Serviteur souffrant envers Celui qui donne la VIE, l'ESPÉRANCE... Lisons ce Psaume en entier dans la Bible.

PAUL ÉCRIT À SES AMIS DE PHILIPPE :

JÉSUS-CHRIST est le Seigneur. Dans le CHRIST, Dieu nous révèle qu'IL est DIEU, Maître du monde, Messie et Sauveur; Il s'est fait homme pour être sur terre la Présence de son Père... Serviteur inutile, Messie souffrant, Sauveur condamné... Ce chemin, Dieu le propose à l'Église pour que vienne son Royaume...


L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI DIT...
Que Jésus fait préparer son entrée à Jérusalem...

Jésus avec ses disciples monte à Jérusalem pour célébrer la PÂQUE juive, souvenir de la libération du Peuple Juif de l'esclavage des Égyptiens... Il passe la nuit à Béthanie, un petit village en banlieue de Jérusalem... De là, IL envoie deux disciples lui préparer une monture pour entrer dans cette Ville qui sera bientôt le théâtre de ses souffrances et de sa mort...

L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI NOUS DIT... ME DIT...
Que chaque nouveau jour doit être préparation à entrer dans la Jérusalem céleste...

Dans l'Écriture sainte, Jérusalem est le symbole constant de la vie éternelle. Notre vie est un voyage plus ou moins long et chaque nouveau jour est une préparation plus immédiate à cette entrée dans la Jérusalem céleste... Quel sera l'ânon qui nous portera ? Ce peut être le travail qui nous est proposé par les situations que nous avons à vivre... Ce peut être aussi la connaissance plus ou moins profonde que nous avons de la Volonté de Dieu sur nous... C'est surtout notre amour plus ou moins fort pour le Maître du ciel et de la terre... Comme une foule accompagnait Jésus, nous serons accueillis par Marie, notre Mère immaculée et la foule des saints et des anges... Plus nous serons en contact de prière avec Marie et les Saints, plus notre entrée dans la Jérusalem céleste se fera dans la paix et la joie...

L'ÉVANGILE NOUS DEMANDE... ME DEMANDE..
De préparer notre entrée dans la Patrie...

Nous sommes sauvés... Nous sommes destinés à vivre au sein de la Sainte Trinité, à connaître et à aimer de plus en plus notre Maître et Créateur qui nous a AIMÉ le Premier, qui ne cesse de faire les premiers pas, qui ne désire rien tant que de nous voir parfaitement heureux avec LUI...

L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI DIT...
Que Jésus entre à Jérusalem monté sur une ânesse...

Tout est symbolique dans ce geste de Jésus qui n'a pas l'habitude de rechercher les honneurs. Jésus se présente comme le Prince de la Paix et IL monte un animal qui symbolise le travail et la paix, à l'encontre du cheval qui est l'animal des riches et des guerriers. Cette entrée triomphale prophétise la Parousie (Venue glorieuse de Jésus à la fin des temps) et partout dans la Bible, nous voyons que Jérusalem symbolise le ciel de gloire.

L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI NOUS DIT... ME DIT...
Que Jésus nous aide à retrouver notre coeur d'enfant...
Jésus choisit l'ânesse accompagnée de son ânon. L'ânesse a porté le joug, c'est-à-dire le travail... mais le petit ânon est libre auprès d'elle et il a la chance de participer à cette entrée glorieuse du Christ-Messie dans Jérusalem... On a vu dans ce petit ânon le symbole de l'enfant qui ne sait que donner son amour et sa tendresse. Dans les églises orientales, on choisit ce jour pour inviter tous les enfants à l'église et leur faire la fête, Jésus, le Prince de la Paix veut s'entourer de coeurs d'ENFANTS qui lui sont une louange parfaite... Dans l'Église orientale, les tout-petits offrent au Seigneur la louange de leurs fleurs et de leur grâce en même temps que de leurs cris et de leurs jeux...
L'ÉVANGILE NOUS DEMANDE... ME DEMANDE...
De vivre en communion avec Jésus qui vit ses dernières heures sur terre...

Une bonne manière de communier aux sentiments de Jésus en ces jours de préparation immédiate à la fête de la VIE qui est PÂQUES, c'est de parcourir le Chemin de la Croix en compagnie de Jésus et de Marie. Cette dévotion semble du passé, mais elle fut pour les saints un chemin de croissance spirituelle... Accompagnons Jésus dans sa souffrance pour avoir part à la grande Joie de la RÉSURRECTION...