Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

La foi en action
>Témoignage de la semaine > Liste des témoignages
Texte plus gros Texte plus petit

Témoignage d'un(e) cursilliste

Merci à tous ceux qui nous envoient un témoignage!

 

En témoignant de ce que le Seigneur
a fait dans notre vie,
nous contribuons à faire connaître
sa présence et son action
et c'est Lui que nous louons.

 

Christ du cursillo

"Que votre lumière brille!
Qu'elle soit placée sur le boisseau!
Afin que tous ceux qui la voient
rendent gloire à votre Père
qui est dans les cieux."

(Mt 5, 15-16)

 

Cliquez ici pour nous envoyer votre témoignage

Pape François"Comme Pierre et Jean, les martyrs sont ceux qui aujourd’hui encore disent : « nous ne pouvons pas ne pas dire ce que nous avons vu et entendu ». Leur témoignage – a poursuivi le Pape François – nous donne la force, à nous dont la foi est parfois un peu faible, de témoigner cette foi que nous avons reçu, cette foi qui est le don que le Seigneur donne à tous les peuples »

Pape François

Ginette et Maurille Robidas
______________
Couple cursilliste
de
Sherbrooke

________________________________________________________________________________

Nous sommes Ginette et Maurille Robidas

Nous habitons la ville de Sherbrooke.
Nous sommes tous deux retraités mais durant notre vie active, Maurille était directeur
de l'aréna des parcs et des Lcisirs dans la ville de Fleurimont.

Pour ma part j'ai fait carrière dans l'enseignement durant 34 ans.

Nous sommes mariés depuis bientôt 52 ans.

Nous avons trois enfants et huit petits-enfants ainsi qu'une arrière- petite-fille que nous adorons.

________________________________________________________________________________

Ncus avons vécu l'expérience du cursillo en 1988


Notre beau-frère insistait depuis quelque temps, mais nous nous pensions trop occupés pour vivre cette expérience.
Sa ténacité a eu raison de nos réticences .
Notre communauté connaissant tous nos engagements dans notre milieu, doutait de notre présence parmi eux.

C'était sans compter sur les voies et l'amour du Seigneur agissant à travers nos frères et sæurs.

Dès les premières rencontres nous avons été conquis par les partages, la prière et la fraternité qui régnaient dans la communauté.


La première année, nous avons voulu nous impliquer et on nous a confié le comité d'accueil, puis i'année suivante on nous a demandé d'être responsables de la communauté.
Nous avons occupés ce poste durant trois ans.

On a ensuite fait appel à nous pour siéger au conseil diocésain.
Nous y sommes restés quatre années.

Pour les quatre années suivantes nous avons été élus couple responsable au niveau du diocèse.


Que de beaux souvenirs de toutes ces années passées au service du Seigneur et de nos frères.

________________________________________________________________________________

Impliqué à fond au Cursillo

Notre tâche s'achevant en 2000, Gérald Roy, alors président du mouvement au niveau national, a fait appel à nous pour faire partie du conseil d'administration au national.
Nous y sommes restés cinq ans.

Nous sommes présentement couple responsable de la région Sherbrooke-Est.
Nous faisons donc partie du conseil diocésain.

Ce retour aux sources nous a replongés dans l'essentiel du cursillo :
l'amour du Seigneur et la nécessité du service aux autres.

Au niveau des fins de semaine de cursillo, nous avons été recteur deux fois.
Nous étions recteurs lors du cursillo des 54 Tahitiens venus vivre l'expérience à la maison Rivier.

Nous avons aussi fait partie des équipes à trois reprises.
Pourquoi accepter de revivre cette expérience?
Nous vous dirons qu'on n'a jamais épuisé l'amour dont Dieu nous enveloppe durant ces fins de semaine.

Nous en sommes toujours sortis grandis et plus convaincus que jamais qu'il faut faire connaître ce mouvement extraordinaire.

Comme responsable diocésain nous avons organisé entre 1992 et 2000, plusieurs grands rassemblements au niveau du diocèse.
Nous sommes convaincus que ces réunions rapprochent les gens et leur donnent un nouvel élan.
Ces fêtes s'appelaient CURSI-FÊTE et avaient lieu durant l'été.

Nous avons aussi mis sur pied, avec l'aide de l'abbé André Belcourt alors animateur spirituel du diocèse, des récompenses (appelées Paulo, du nom de notre patron).
Ces Paulos sont remis une fois par année aux cursillistes s'impliquant dans le mouvement et dans la communauté.

Le cursillo doit pousser les chrétiens à s'impliquer dans tous les milieux et cette récompense mettait en lumière l'implication des membres du mouvement dans leur milieu de vie respectif. Elle avait aussi pour but d'encourager les gens à ceuvrer dans divers milieux en suggérant des moyens de vivre leur foi avec tous ceux qu'ils côtoient.

Cette récompense existe toujours. Au niveau national, on nous demandé d'organiser le Congrès du mouvement en 2004.
Cet évènement a réuni 1400 participants à Sherbrooke.
Des personnes de tous les diocèses ont fait partie du comité organisateur, ce qui a créé un sentiment d'appartenance au mouvement dans tous les coins où le cursillo existe.

____________________________________________________________________________

Nous avons aussi été coordonnateurs des fêtes du 50" anniversaire d'implantation du cursillo au Québec.
Cette grande fête a eu lieu à Sherbrooke en Juin 2015.

À notre avis, ces grands évènements sont des tremplins qui encouragent les cursiilistes à s'impliquer dans leur communauté et leur milieu, à sentir l'appui de leurs frères de partout et à partager leurs réalisations et leurs projets.

 

Un(e) cursilliste doit rayonner aussi dans sa communauté

Nous avons bien compris que le cursilliste doit rayonner aussi dans sa communauté.

Maurille a agi comme marguillier à notre paroisse à Sherbrooke ainsi qu'avec avec les Chevaliers de Colomb de Fleurimont:
autant au niveau des brunchs,
de la guignolée,
de la vente de billets.

En 20û4 nous sommes déménagés dans un petit village appelé St-Gérard.
C'est un lieu de pèierinage et nous trouvions que la petite église était très vétuste.

Alors que Maurille fut élu marguillier dans notre nouvelle paroisse il proposa d'organiser des brunchs pour financer les réparations nécessaires.
Pendant neuf ans, une fois par mois, ces brunchs ont eu lieu ayant comme résultat que la petite église est devenue une " petite cathédrale" une fois rénovée par des bénévoles et cela grâce à l'argent amassé par les brunchs.

Maurille fut par la suite élu président de la paroisse St-Jean-Paul II, à Weedon,
où il a mis sur pied, entre autres, des tirages impliquant les quatre communautés de la paroisse.

Nous nous sommes impliqués aussi dans notre communauté.
Maurille a fait partie du Centre d'action bénévole durant sept ans comme vice-président.

 

ll s'est aussi offert pour préparer des repas aux personnes âgées de la paroisse.

ll est évident que moi Ginette, je lui accorde mon aide.
Ce mouvement s'appelle LES RAYONS DE CHALEUR.
Maurille leur prépare ces repas 4 fois par année depuis douze ans.
De mon côté je me suis impliquée dans le Cercle des Fermières
et comme bénévole à la bibliothèque.

Depuis autant de temps, Maurille prépare un repas par mois pour le club des aînés de Fleurimont où participent en moyenne 180 personnes.

Caritas Sherbrooke a fait appel à Maurille comme président d'honneur de la campagne de la bougie de la paix en 2011.

C'est aussi une cause qui lui tient à cæur et il y participe chaque année.

Le sort des démunis nous préoccupe beaucoup.

Aussi nous participons à la campagne du pain partagé et à la confection de paniers de Noël.
Depuis notre retour à Sherbrooke, en 2013 Maurille est devenu marguillier à notre paroisse, puis président de la Fabrique.
Son but est de garder ouverte cette paroisse.
Les chrétiens ont besoin d'un lieu pour prier ensemble et fraterniser.
Cela demande plusieurs activités de financement : repas, tirage, vente de biilets, confection de tartes qu'il prépare pour les vendre.

De mon côté, moi Ginette, je m'implique au club d'âge d'or, je trouve important de briser l'isolement chez les personnes âgées et je m'y sens utile.
J'offre mes services à ma famille au besoin, soit pour remplacer la maman, ou conduire les enfants. Notre porte est toujours ouverte et ils ne s'en privent pas .
__________________________________________________________________________

OÙ puisse-t-on notre énergie?
Auprès de notre communauté cursilliste et paroissiale.

Nous sommes fidèles à nos rencontres hebdomadaires, nous participons régulièrement aux activités de prières de notre paroisse,

Avec notre curé à Weedon nous avons participé comme animateurs à des rencontres d'un mouvement appelé ALPHA, c'est un mouvement qui réunit tous ceux qui croient au Christ
et où on parle des divers aspects de la foi.

Nous avons participés à une session de resourcement et d'approfondissement du mouvement, dans le diocèse de St-Hyacinthe. Ce ressourcement s'appelait CURSO.

Beaucoup de gens qui n'ont plus la santé ou la force de donner du temps dans leur milieu, pensent que leur présence aux rencontres hebdomadaires n'est plus nécessaire.
Nous leur disons que l'appui qu'on ressent par leurs prières nous donne l'énergie d'accomplir notre tâche de chrétiens engagés. Leur rôle est essentiel.

Enfin notre plus grand désir serait de faire connaître ce mouvement à des jeunes
et nos réflexions présentes s'orientent en ce sens.

Nous remercions le Seigneur tous les jours de nous donner la santé pour continuer à æuvrer dans ce beau mouvement.

 


Nous comptons surtout sur les prières de nos frères et sæurs,
sans lesquelles notre action s'épuiserait.

Merci à tous ceux qui, comme nous,
croient au mouvement et le garde vivant

De colores

Ginette et Maurille Robidas