Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

La foi en action > Modèle du mois > Liste des modèles déjà présentés

Un modèle de foi en action

Prophètes de notre temps !

...tantôt de grands noms
connus mondialement,

tantôt des témoins
qui rayonnent
dans un milieu donné.

Chacun à sa manière
nous interpelle
comme un reflet du Christ.
Lavement des pieds
Chacun nous invite à répondre
à l'amour que Dieu nous porte
en nous mettant
au service des autres.


pointeur Voir autres modèles

 

Serge Séguin

 


Cursilliste engagé et
Évangélisateur par l'Internet






 

Le modèle d’action que nous présentons aujourd’hui est différent de ceux qui existent sur le site du MCFC à plusieurs points de vue: d’abord, il s’agit d’une personne vivante et très active encore aujourd’hui, une personne que nous pourrions comparer, sans trop exagérer, à Eduardo Bonnin par le feu sacré qui l’habite depuis sa naissance, ou à Sebastian Gaya que l’on disait
« témoin de nouvelles formes et de nouveaux styles d’évangélisation dans l’Église du 20ème siècle »…

Cette brève présentation de Serge Séguin se veut à la fois un hommage pour son apport unique et extrêmement précieux au Mouvement des Cursillos et un merci sincère de la part des personnes qui ont été : bras droit, bras gauche, collaborateur ou apprenti dans la mise en place et la réalisation du site Internet du Mouvement des Cursillos Francophones du Canada.

Décrire Serge Séguin comme modèle d’action demande un seul vrai défi pour ceux et celles qui le côtoient ou ont travaillé avec lui: c’est de résumer, en quelques paragraphes, une vie remplie de défis sans cesse relevés, au service de son Dieu qui en est toujours l’inspiration, au service de sa famille, à qui il donne le meilleur de lui-même, au service des cursillistes qui bénéficient de son engagement pour le mouvement et de sa compétence inégalée depuis 1982.

Pas difficile de trouver de l’action dans la vie de Serge ! Il faut le dire : il est un homme pas facile à suivre. Il ne marche pas, il court… Vous lui demandez une courte information, il vous répond immédiatement dans un courriel de deux pages! Dans une réunion de comité, on n’a pas fini de discuter un sujet, qu’il en a deux autres à mettre sur le tapis! Difficile à suivre, cet homme! Mais qui est donc Serge Séguin?

L'homme

Il est né à Hawkesbury, en Ontario, le 6 décembre 1932. Fils d’Oscar Séguin et d’Imelda Céré, il a fait ses études primaires à l’école du Bonsecours et à l’Académie St-Joseph, puis ses études secondaires au French High School.

En avril 1945, il se mérita un diplôme d’honneur de l’Association Canadienne-Française d’Éducation d’Ontario « pour son application à l’étude de sa langue maternelle ». Ce n’était que le premier d’une longue suite : diplômes en philosophie, théologie, éducation, audio-visuel, informatique, technologie éducationnelle…


Le 30 octobre 1971, à Shawinigan, Serge épouse Lucie Milette, et ensemble, ils ont trois enfants : Anick, Daniel et Emmanuelle, qu’ils entourent d’attention et d’amour. Au-delà des diplômes et du travail accompli, Serge est un époux et un père, capable d’accorder la priorité à sa famille. Pas étonnant que les études aient eu beaucoup d'importance pour chacun... sans toutefois l'emporter sur la famille.
Regardez comme ils sont beaux!...

 



Ce serait une grave erreur de ne pas mentionner aussi son rôle de grand-père auprès de ses 9 petits-enfants.

 

Ses talents variés et son souci de la perfection feront de lui un professeur compétent et dévoué qui ne comptait pas ses heures, et un conseiller pédagogique hors-pair…

En fouinant sur Internet, nous retrouvons, dès 1994, le nom de Serge accolé aux mots : Innovation, Recherche et Développement, alors qu’il travaillait à la Commission Scolaire des Cantons (aujourd’hui Commission Scolaire du Val-des-Cerfs), et cela, à titre de conseiller pédagogique pendant plus de 20 ans.

Son intérêt pour l’informatique s’est manifesté très tôt: il fait ses premiers pas en collaborant au lancement d’un site d’aide aux jeunes dans leurs études qui s’appelle «Allô Prof!» qui est un site de grande envergure aujourd’hui, une véritable mine d’or pour les jeunes qui veulent réussir… Une visite en vaut la peine!... http://www.alloprof.qc.ca/

En regardant ce parcours si rempli, pas étonnant que Serge soit devenu un pilier solide du site Internet du MCFC dont il a été un des initiateurs et le webmestre principal durant plusieurs années.

Cursilliste un jour, cursilliste toujours

Le Mouvement des Cursillos va bénéficier de sa belle et longue préparation, ainsi que de ses dons exceptionnels : ténacité dans ses projets, amabilité envers ses co-équipiers, facilité pour les langues (déjà bilingue, il va ajouter encore l’espagnol en peu de temps), et surtout son amour du Mouvement.

Serge a connu le Mouvement des Cursillos dans son diocèse, St-Hyacinthe, où il a fait sa première fin de semaine en 1982 : c’était le cinquième du diocèse. Deux ans plus tard, il était déjà membre de l’équipe et on le chargeait du rollo de la Foi (rollo réservé, à l’époque, aux animateurs spirituels). Avec son épouse, Lucie, ils ont été couple responsable de la communauté Notre-Dame de Granby.

Mais, je vous l’ai dit précédemment, c’est un homme qui ne peut se contenter d’un seul projet à la fois. En 1997, il songe déjà à créer un site pour le MCFC. Il en commence les premières ébauches, à ses frais ! Mais le CA national ne veut pas perdre une aussi belle occasion et on l’invite à s’entourer d’une équipe et à créer plutôt le site officiel du MCFC, approuvé par le CA. Serge va donc chercher de l’aide, d’abord dans le diocèse de St-Hyacinthe, avec Simon Brouillard, de Montréal, avec Loyola Gagné, pss., et peu à peu, dans les autres diocèses. Le 5 septembre 1997, a lieu une réunion du premier Comité Internet, au 7400, boulevard St-Laurent, à Montréal; une autre, le 2 octobre et une troisième, le 12 décembre : rien ne l’arrête!…


Travaillant pour tous les diocèses du MCFC qui rayonnent sur trois provinces du Canada, ce n’est pas encore suffisant pour lui. À l’exemple de saint Paul, patron du Mouvement, Serge veut que le site rejoigne tous les continents, jusqu’à l’Afrique et il se met à prendre contact avec le Togo et le Bénin, et s’engage dans le Comité d’Expansion Internationale, il correspond avec Tahiti. Il a le vent dans les voiles……

 

Son rôle de webmestre

Serge a été le premier webmestre du site Internet du MCFC et il a exercé ce rôle pendant plus d’une douzaine d’années. Voici comment il s'est acquitté de ses fonctions tant sur le plan technique que sur le plan de la gestion et de l’organisation.

Nous parlerons d’abord du volet technique du rôle de webmestre. Sur ce plan, Serge avait déjà une excellente préparation, ayant été un conseiller pédagogique dans le domaine des nouvelles technologies de l’information. Au besoin, il savait aller chercher le support requis à l’extérieur et intégrer rapidement les connaissances acquises.


Il a donc agi très souvent comme formateur de ses proches collaborateurs et davantage encore comme coach, en fournissant aux membres de son équipe toute l’aide nécessaire. Son leadership technique était fort apprécié et surtout indispensable. Le navire avait besoin d'un capitaine exceptionnel pour avancer au large...



Le deuxième volet du rôle de webmestre, se situe au niveau de la gestion et de l’organisation. C’est ici que la contribution de Serge a pris toute son ampleur : par sa grande créativité et ses capacités d’innovation, Serge a constamment fait évoluer le site – et du même coup, les personnes qui y travaillaient - tant sur le plan technique (utilisation de stratégies face aux moteurs de recherche - nouveaux logiciels - utilisation des médias sociaux - etc.) que sur le plan du contenu (nouvelles rubriques - nouvelles mises en page - nouveaux collaborateurs - traduction en anglais et espagnol pour en faire un site trilingue, etc.). Son leadership organisationnel révélait aussi une personne qui n’avait pas peur de prendre des risques. Il s’est avéré un grand visionnaire, un guide pour montrer le chemin et stimuler les membres de son équipe à rendre le site le plus moderne et convivial possible.

La refonte du site Internet


Les ouvriers
de la première heure

Quelques ouvriers
de la deuxième heure

Comme webmestre, Serge était l’âme du comité Internet et c’est grâce à lui si le site s’est développé et a atteint ce niveau de maturité fort enviable. Arriver à former un site « avant-gardiste » en prévoyant l’évolution de la technologie informatique faisait appel à son talent de visionnaire, et je dirais même de motivateur pour les personnes qui œuvraient avec lui… La disparition du logiciel FrontPage exigeait l’utilisation d’un nouvel outil, et Serge, après recherches et consultations, « suggéra fortement » le choix d’un logiciel qui permettrait la consultation du site du mouvement, non seulement sur les ordinateurs, mais aussi sur les téléphones intelligents, les tablettes, qui, aujourd’hui, sont davantage utilisés par les jeunes que l’ordinateur lui-même… Que de fois n’avons-nous pas entendu :
« Il faut que le Mouvement soit connu partout dans le monde et que le site soit accessible à tous et en tout temps, en particulier par les jeunes!... »

 

Sous l’insistance de Serge, l’équipe de collaborateurs s’est engagée dans une folle aventure : la refonte complète du site, ce qui a nécessité des mois de travail, de recherche et de formation pour en faire un site qui, aujourd’hui, est consulté partout dans le monde, et compte près d’un million de visiteurs par année…


L'utilisation des médias sociaux

Comme si, à l’ère de la nouvelle évangélisation, refaire complètement le site ne suffisait pas, sous l’influence de Serge, il nous a fallu moderniser notre façon de voir: en plus d’un site d’information et de documentation, il fallait en faire un outil de partage et de dialogue avec notre clientèle-cible, et si possible rajeunir cette clientèle…

Mais, comment convaincre un comité formé « d’anciens jeunes » de se lancer à la conquête de réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter ? Il fallait un jeune… du moins un jeune de cœur… de la trempe de Serge pour nous convaincre, non seulement de l’utilité, mais de la nécessité des réseaux sociaux! Il nous faut reconnaitre que Serge a été quelque temps à prêcher dans le désert… mais sa ténacité a fini par porter fruit.

Alors qu’au départ, certains, pour faire plaisir à Serge, ont accepté l’idée d’ouvrir une page Facebook pour le MCFC, aujourd’hui, tous sont convaincus d’avoir fait le bon choix en suivant notre jeune webmestre… Peu à peu, la page Facebook du MCFC devient un outil de communication entre cursillistes et de réflexion pour ceux et celles qui la consultent…

Ce n’est pas exagéré de dire que Serge, est, à sa manière, « prophète de notre temps », devançant ainsi le pape Benoit XVI qui, à l’occasion de la 44ème Journée Mondiale des Communications Sociales, invitait les prêtres à « saisir avec sagesse les singulières opportunités offertes par la communication moderne et mettre les nouveaux médias au service de la Parole.»
C’est ainsi que les membres du comité Internet, ceux qui ont fait la route avec Serge et ceux qui assurent maintenant la relève, envisagent leur mission:
« Évangéliser sur Internet, faire connaître et promouvoir le Mouvement des Cursillos et contribuer à la formation des cursillistes à travers le monde. »

(Extrait du Rapport du comité Internet au CA du MCFC, novembre 2005)

Serge,
au nom de tous ceux et celles qui ont croisé ta route,
au nom de tous ceux et celles qui ont marché
pendant plusieurs années à tes côtés,
au nom de tous ceux et celles qui, aujourd’hui, suivent tes traces,
nous te disons un MERCI bien spécial :
ce MERCI, nous le voulons
à la dimension de ta FOI,
à la force de ton ESPÉRANCE,
à la grandeur de ton AMOUR et de ta GÉNÉROSITÉ.

9 juin 2012