Imprimer Texte plus gros Texte plus petit



La foi en action
> Modèle de la semaine > Liste des modèles en archives

Un modèle d'action

Prophètes de notre temps !

...tantôt de grands noms
connus mondialement,

tantôt des témoins
qui rayonnent
dans un milieu donné.

Chacun à sa manière
nous interpelle
comme un reflet du Christ.
Lavement des pieds
Chacun nous invite à répondre
à l'amour que Dieu nous porte
en nous mettant
au service des autres.


pointeur Voir autres modèles

Mère Teresa

Mère Teresa

reflet de l'amour du Christ pour les miséreux

1910- 1997
Canonisée : 11 septembre 2016

________________________________________________________________________________

Brève notice biographique

Mère Teresa est née le 26 août 1910 en Macédoine. Elle était la plus jeune d’une famille albanaise de trois enfants. Dès son plus jeune âge elle veut consacrer sa vie à Dieu. À 18 ans, elle décide de quitter les siens pour devenir religieuse de l’Ordre de Notre-Dame-de-Lorette en Inde. Elle choisit le nom de Sœur Teresa. Déjà à ce moment, elle se sent appelée vers les pauvres.

Elle prononce ses vœux en 1931 et elle enseigne à des jeunes filles indiennes jusqu’en 1948. C’est en 1946, lors de sa retraite annuelle qu’elle entendit l’Appel qui l’incitait à quitter sa vie à Notre-Dame-de-Lorette pour sortir dans les rues et les taudis. Et depuis ce jour son œuvre n’a jamais cessé de grandir pour le service de Dieu et celui des plus pauvres d’entre les pauvres. Les Sœurs de la Charité sont présentes dans plusieurs pays.

En 1979 Mère Teresa reçoit le prix Nobel de la Paix et en 1980 on lui remet la plus haute distinction indienne qui est la « Bharat Ratna ». Elle est décédée le 5 septembre 1997 laissant dans la tristesse et l’admiration des millions de personnes de partout dans le monde.
Elle est béatifié le 19 octobre 3003.

 

Sa vie à Calcuta. Son rayonnement mondial.

Calcutta. Harvard 1982. Prix Nobel. Sa force et son amou. 1997. Sa mission continue.

 

Hommage à Mère Teresa : chant de J-R.M. Berreby

Mère Teresa - Paroles et Musique : Jean-Raphaël Mickaël Berreby

Tu t'es penchée sur la misère du monde
Vers les plus pauvres des pauvres d'entre tous.
Sans hésiter devant les plaies immondes
Tu as soigné les corps en fin de course.

Petite, frêle, sans force, avec amour
Tu as tendu le bras de la bonté
Sur l'impotent, sur l'aveugle et le sourd
Tes mains bénies sans cesse se posaient.

Oui, tu fus mère, reine de la tendresse
Auprès de ceux que la vie ignorait
Des indigents, des ignorants qui naissent
Juste le temps de mourir torturés.
Mère de l'Inde, mère du monde entier
En ta présence, on se savait aimé.
Tu prodiguais plus que de la pitié
Tu rassasiais l'âme des affamés.

En te voyant, je me sentais coupable
De ne rien faire et de ne rien donner,
Alors que toi, dans la joie inusable
Tu secourais l'enfant abandonné.

Nous te devons d'avoir fait resplendir
La guérison dérobée à la mort
Cette lumière qui brille sans rien dire
Cette bonté qui rend le faible fort.
   

 

Voici un diaporama qui nous la révèle à travers ses propres mots

Mère Teresa, dans ses propres mots

Cliquez sur l'image pour accéder au diaporama

 Le dernier mot de Mère Teresa dans ce diaporama est cette invitation:   

  'Je t'ouvre la porte de mon coeur'  (Prière de Mère Teresa)
 

 Son insistance sur la prière 

« Avez-vous déjà commencé à prier? Vous devez apprendre à prier. Ressentez souvent, à un moment de la journée, le besoin de prière et prenez la peine de prier. La prière dilate le cœur jusqu’à ce qu’il soit capable de contenir tout le don de Dieu. Interrogez, cherchez, et votre cœur deviendra assez grand pour Le recevoir et Le garder en vous. »

«Une fois que vous aurez appris à chercher Dieu, ce sera le meilleur moyen pour vous, votre famille et tous ceux qui vous entourent d’être sanctifiés. »