Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

Les Actualités "Le MC dans le monde"
> Documents d'archives
Texte plus gros Texte plus petit

Nouvelles publiées en 2005

 

 



UN CURSILLISTE

VERS LA CANONISATION


La revue « Boletín del Militante » du Secrétariat du MC de Badajoz, en Espagne, a publié en décembre 2005 un article intitulé CAUSA DE CANONIZACIÓN DEL CURSILLISTA au sujet du serviteur de Dieu Manuel Aparici, un pionnier du MC.  En voici la traduction.
 

 

    Un article paru dans le bulletin « Bordon de Peregrino » no 266, de novembre 2005, annonçait une nouvelle qui a de quoi réjouir les cursillistes.  C’est au sujet du serviteur de Dieu, Manuel Aparici, dont la cause de canonisation a été introduite à Rome et qui en est présentement à l’étape d’étude des miracles. 

 L’auteur de l’article écrit:

 Le serviteur de Dieu créa en 1940 et répandit dans toute l’Espagne les « Cursillos de Adelantados de Peregrinos » (des cours de formation pour chefs de pèlerins) dont le but était de donner un contenu spirituel et apostolique à la préparation d’un grand pèlerinage à St-Jacques-de-Compostelle qui allait mobiliser toute la jeunesse du pays pour lui révéler le Christ, proclamer son Évangile, promouvoir la sainteté et susciter l’engagement apostolique.

Le contenu de ces « Cours pour Dirigeants de Pèlerins » était profondément théologique, christologique, ecclésial et anthropologique, et sa pédagogie était tellement active et festive que tous les participants en furent marqués profondément et très positivement.

Ces Cours de formation pour chefs de pèlerins amenèrent de nombreux jeunes à joindre les rangs de l’Action Catholique. De ces cours et de ces jeunes, dont le leader indiscutable était Manuel Aparici, sont sortis les « Cursillos de Cristiandad ».  En effet, le Mouvement des Cursillos que nous connaissons aujourd’hui puise ses racines dans ces « Cursillos de Adelantados de Peregrinos »

L’auteur, D. José Diaz Rincon, ancien membre du Conseil Pontifical pour les Laïcs, conclut en disant :

« J’ai la certitude, après avoir connu personnellement le Serviteur de Dieu Manuel Aparici qui m’a dirigé pendant 15 ans, jusqu’à ce que sa grave maladie l’en empêche, et avoir été témoin de sa fidélité à toute épreuve et de son don total à Jésus-Christ et à son Église, j'ai la certitude qu’il doit se réjouir incommensurablement de voir, du haut du Ciel, comment son labeur et sa réponse à la Grâce de Dieu a donné ce fruit merveilleux qu’est le Mouvement des « Cursillos de Cristiandad ».

Que pensez-vous de cette nouvelle, chers amis ?

Isidoro


"Boletin del Militante", déc. 05. Traduit de l'espagnol par Serge Séguin

 


Padre José
Gilberto Beraldo
animateur spirituel
mondial

VIième

RENCONTRE MONDIALE

DU MOUVEMENT DES CURSILLOS


Loyola Gagné, s.s.s.
délégué
du MCFC


Voici quelques détails concernant la 6ième Rencontre mondiale qui aura lieu près de Saô Paulo, au Brésil du 26 au 30 octobre.
  • Le texte évangélique choisi pour cette rencontre:
    • «Que tous soient un pour que le monde croie» Jn 17, 21.
       
  • Cette parole sera développée en trois thèmes:
    • Le MC, maison et école de communion, par Francés Ruppert, ex-président de l'OMCC.
    • Le MC et la nouvelle évangélisation.
    • La fidélité au charisme et le renouveau dans le MC.

    Le mercredi soir sera appelé «La nuit de l'Esprit Saint» et l'Eucharistie inaugurale sera présidée par Mgr Nel Beltran, de la Colombie, celui-la même qui a rédigé deux chapitres de nos «Idées Fondamentales», les chapitres 1 et 9.

Au cours des prochains jours, nous tenterons de vous informer des thèmes et discussions de la rencontre dans la mesure du possible.


Prière pour le succès de la VIe Rencontre mondiale 


Vierge Marie, Mère de l'Église et des Cursillos,
présente au Cénacle, au matin de la Pentecôte,
intercède pour nous auprès de ton Fils Jésus
afin qu'Il nous obtienne les grâces dont nous avons besoin
pour bien préparer cette Rencontre mondiale.

Que cet événement ecclésial
fasse surgir au sein de notre Mouvement:
- des dirigeants convaincus de la pertinence de son charisme;
- des semeurs de réflexion qui sachent le mettre à jour et le vitaliser;
- des artisans de paix capables de refaire le tissu de l'unité;
- et des apôtres fervents de la nouvelle évangélisation.

Que cette assemblée universelle renouvelle en chacun de nous
la grâce première de nos «trois-jours»,
pour la plus grande gloire de Dieu, notre Père,
et le plus grand bien de toute l'Église.
Amen.

         S. Paul, patron des Cursillos, priez pour nous.

 

Mgr Huang, Evêque de Hwalien (Taïwan)
préside la cérémonie du mandat missionnaire
pour 43 membres des
« Cursillos de Cristiandad »

Hwalien (Agence Fides) - Après trois journées de cours intensifs, 43 membres du mouvement de laïcs « Cursillos de Cristiandad » dans le Diocèse de Hwalien, ont reçu le mandat missionnaire des mains de Mgr Philip Huang Chao-ming.
Du 18 au 21 août derniers, 43 laïcs ont en effet participé au cours intensif missionnaire, qui s’est tenu au Centre pastoral Saint Paul. C’était le premier cours organisé par la communauté de Hwalien, après 8 années d’arrêt. Par l’échange d’expériences, chaque participant a pu trouver un courage nouveau pour témoigner de sa foi.
« Cursillos de Cristiandad » est un mouvement créé par Mgr Juan Hervas en 1948 à Majorque, en Espagne. Il s’est développé aussitôt dans le monde et est devenu un mouvement ecclésial universel. Le 29 juillet 2000, le Pape Jean Paul II a reçu les membres du mouvement, et il a été reconnu officiellement par le Conseil Pontifical des Laïcs le 21 juin 2004. Il est arrivé à Taïwan en 1968 et a connu un grand succès auprès des fidèles, et en particulier chez les jeunes.

(Agence Fides, 28 septembre 2005)

 

ULTREYA NATIONALE
DU GROUPE DES CURSILLOS HISPANOPHONES DU CANADA

LES 3 ET 4 SEPTEMBRE 2005


Tous les cursillistes du Canada sont invités à faire palanca pour le succès de la VIe Ultreya nationale des Cursillos en espagnol, qui aura lieu les
3 et 4 septembre 2005, à Mississauga ON, à l'église St Christopher Church. Ceux qui désirent envoyer des palancas peuvent le faire à l'adresse suivante:
cmunoz@total.net

Le thème de l'Ultreya est:

«Darnos para anunciarlo»
(Donne-nous de l'annoncer)

 

 

Ouverture de la cause du
card. Eduardo Pironio

   Ce Cardinal était très sympathique à notre Mouvement. Cursilliste lui-même, c’est lui qui présida l’Ultreya mondiale de Caracas (Venezuela), en 1988, et avait encouragé Eduardo Bonnín qui craignait que les structures n’étouffent la mystique du MC (Voir «Survol Historique du MC», Éd. du MCFC, 2005, # 82, p. 35).

Le diocèse de Rome lance un appel aux témoignages concernant la sainteté du cardinal argentin Eduardo Francisco Pironio. Un édit publié dans L’Osservatore Romano, par le cardinal Camillo Ruini, vicaire du pape pour le diocèse de Rome, constate qu’«au fil des années», sa «renommée de sainteté» a constamment grandi.

 

Le cardinal Pironio, né le 3 décembre 1920, mort le 5 février 1998, a joué un rôle important dans l’histoire de l’Église de la fin du XXe siècle. C’est à lui que l’on doit en partie le succès des Journées mondiales de la Jeunesse. Il en fut en effet l’organisateur lorsque Jean-Paul II le nomma président du Conseil pontifical pour les Laïcs, en 1984. Auparavant, il avait été Préfet de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée. Paul VI le créa cardinal le 24 mai 1976. Il avait travaillé depuis plusieurs années au Conseil Episcopal Latino américain (CELAM) d’abord comme secrétaire puis comme Président. Il fut également évêque de Mar de Plata, en Argentine.

 

Quelques mois avant sa mort il avait déclaré à Zenit: «Si je devais parler de ma vie je commencerais par ma famille, et surtout par ma mère, qui a été une femme simple mais possédant une foi profonde. Je suis le 22ème enfant, le dernier, et je dois dire que dans cette histoire, il y a quelque chose de miraculeux. Mes parents étaient italiens. Ils sont arrivés en Argentine jeunes mariés. Lorsque leur premier enfant est né, ma mère n’avait que 18 ans. Elle resta alitée pendant six mois, sans pouvoir bouger. Lorsqu’elle fut guérie, les médecins déclarèrent qu’elle ne devait pas avoir d’autres enfants car sa vie serait gravement mise en danger. Ne sachant que faire ma mère alla parler avec l’évêque auxiliaire de La Plata, car il avait une renommée de sainteté et ces jours-là précisément, il était en visite dans notre région. Ma mère lui présenta le problème et l’évêque répondit: ‘Les médecins peuvent se tromper. Mettez-vous entre les mains de Dieu et accomplissez votre devoir d’épouse’. Puis il célébra une messe invoquant la protection pour ma mère. Elle mit au monde 21 autres enfants. Je suis le dernier et j’ai déjà 82 ans. Mais la partie la plus belle ne finit pas là, car par la suite j’ai été nommé évêque auxiliaire de La Plata, précisément la charge de celui qui avait béni ma mère. Le jour de mon ordination épiscopale, l’archevêque m’a offert la croix pectorale de cet évêque, sans connaître l’histoire qu’il y avait derrière. Lorsque j’ai raconté à l’archevêque que je devais la vie à celui qui avait possédé cette croix, il s’est mis à pleurer...».

 

Le cardinal Pironio était lié par une profonde amitié à sœur Lucie, l’une des trois voyantes de Fatima, décédée le 13 février 2005.


Source: ZENIT (ZF05070409)

 

 

Lettre du président du GLCC
(Groupe Latinoaméricain du MC)

Des craintes et des espoirs...
 

Nous ne sommes plus qu’à quatre mois de la Rencontre Mondiale du MC, convoquée par l’OMCC pour le mois d’octobre 2005. Comme toujours dans de pareil cas, cette future Rencontre engendre des craintes et des espoirs, tant au niveau personnel que communautaire. Au niveau personnel, il s’agit des cursillistes qui seront délégués à cette rencontre et qui savent bien que le résultat de cette Rencontre dépend pour beaucoup de la qualité de la participation de chacun. Au niveau communautaire, les craintes et les espoirs sont en relation directe avec les résultats obtenus – selon les objectifs de la Rencontre – à court et à long terme, pour la bonne marche du Mouvement.

             Nous avons tous des craintes et des espoirs, mais ce qui est rassurant, c’est que cette Rencontre se fera, d’abord, entre des frères qui se comprennent, qui ont le même idéal apostolique, qui savent pardonner, et surtout qui s’aiment; ensuite, comme il s’agit d’une œuvre de Dieu, l’Esprit Saint sera le président de cette assemblée et c’est Lui qui dirigera nos travaux, pour autant que nous Le laisserons agir…

             Le contexte dans lequel se prépare cette Rencontre nous oblige à une profonde réflexion à l’intérieur de nos Secrétariats. Nous avons à nous demander: comment voulons-nous notre Mouvement? Comment le voulons-nous dans 5 ou 10 ans?  Plus fort ou plus faible? Uni ou divisé? Historiquement, tous les Mouvements tendent un jour ou l’autre à disparaître pour l’une ou l’autre des raisons suivantes: être infidèle à la mentalité des origines, édulcorer ses objectifs, ou manquer d’adaptation aux nouvelles réalités. Or notre Mouvement n’échappe pas à ces écueils. D’où l’importance incontournable de la prochaine Rencontre. Il n’y a aucun dirigeant du MC dans le monde qui n’a pas à cœur la fidélité au Mouvement, à ses objectifs et à son charisme, pour que le MC puisse continuer d’être une réponse efficace aux défis qui se présentent à l’Homme contemporain.

             Notre Mouvement est une œuvre divine mais déposée entre les mains humaines. Aussi, il y a toujours eu des divergences dans la façon de penser, et c’est heureux qu’il en soit ainsi, car c’est du choc des idées que naît la lumière. L’une des graves préoccupations, à l’heure actuelle, c’est la position radicale que certains secteurs ont adoptée et que malheureusement – en utilisant les moyens modernes de communication – l’ont diffusée partout comme étant «la vérité», créant ainsi le doute et la confusion chez bien des dirigeants. Il devient préoccupant, par exemple, que l’on remette en question – ou que l’on méconnaisse totalement – un document émanant du St-Siège, comme l’est l’approbation des Statuts de l’OMCC. Un document qui a été préparé de longue date et à suscité des efforts incalculables de la part des deux derniers Exécutifs de l’Organisme mondial, et des Groupes internationaux.

             Face à cette prochaine Rencontre, nous avons le devoir d’y aller avec un esprit d’ouverture et de recherche. Dieu seul sait combien de bénéfices nous pourrons retirer pour nous, pour le Mouvement et pour l’Église même, si nous y allons avec une attitude ouverte, positive, sincère et humble, de façon à ce que ce soit le Seigneur qui agisse et non pas les «petits monsieurs»…

             Mettons notre espoir entre les mains du Seigneur et de notre Mère, Sainte Marie, car elle est sûrement intéressée à ce que ce Mouvement, œuvre de son Fils, continue d’être encore longtemps un instrument incomparable de conversion.

Luis G. Villareal Valle,
Président du GLCC.
 

 


Bulletin de l’OMCC

(Organisme mondial du Mouvement des Cursillos)
 

 
Lundi, le 27 juin, nous célébrons les 25 ans de la création de l’OMCC. Nous désirons qu’à cette occasion, tous les cursillistes du monde fassent monter vers le ciel une prière d’action de grâce au Seigneur pour le travail que cet Organisme a accompli durant ces années en différents pays. Et du même coup, il sera bon d’invoquer l’Esprit Saint pour le succès de la prochaine Rencontre Mondiale du Mouvement qui aura lieu du 26 au 30 octobre prochain, au Brésil.

Le Président de l'OMCC (Brésil).

Bref historique de cet Organisme.

 C’est au cours de la quatrième Rencontre Interaméricaine de Caracas (Venezuela), en 1976, que l’on ressentit pour la première fois l’urgence d’avoir un organisme qui coordonnerait le MC au niveau mondial. En 1980, lors de la cinquième Rencontre Interaméricaine de Santo Domingo, les représentants des trois Groupes internationaux déjà existants (OLCC pour l’Amérique Latine; GLA, pour le groupe de langue anglaise; et GET, pour l’Europe) décidèrent de créer l’OMCC.

 Le document de fondation signé le 27 juin 1980, porte le nom de «Pacte de Santo Domingo». C’était alors un document historique pour le Mouvement, car il en fixait les objectifs et les fonctions, ainsi que le Siège social de l’Organisme pour trois étapes de deux ans : République Dominicaine, États-Unis et Espagne. Ces trois étapes écoulées, l’OMCC, tout en respectant la rotation des sièges, en fixant le mandat aux quatre ans. Il y eut successivement: le Venezuela, le Canada anglais, la Corée, l’Allemagne et, actuellement, le Brésil.

C’est pour cela qu’en octobre prochain, se célébrera la VIe Rencontre mondiale, à Sao Paulo, au Brésil, durant laquelle il y aura élection d’un nouveau siège pour février 2006. Cette Rencontre est d’une importance capitale si l’on en juge par les thèmes qui seront traités. Aussi, tous les cursillistes du monde sont invités à offrir leurs généreuses palancas pour le succès de cet événement. Voici une prière à cet effet.
 


Prière pour la VIe Rencontre mondiale du MC
au Brésil, du 26 au 30 octobre 2005

 Vierge Marie, Mère de l'Église et des Cursillos,
présente au Cénacle, au matin de la Pentecôte,
intercède pour nous auprès de ton Fils Jésus
afin qu'Il nous obtienne les grâces dont nous avons besoin
pour bien préparer cette Rencontre mondiale.

Que cet événement ecclésial
fasse surgir au sein de notre Mouvement:
- des dirigeants convaincus de la pertinence de son charisme;
- des semeurs de réflexion qui sachent le mettre à jour et le vitaliser;
- des artisans de paix capables de refaire le tissu de l'unité;
- et des apôtres fervents de la nouvelle évangélisation.

Que cette assemblée universelle renouvelle en chacun de nous
la grâce première de nos «trois-jours»,
pour la plus grande gloire de Dieu, notre Père,
et le plus grand bien de toute l'Église.
Amen.

S. Paul, patron des Cursillos, priez pour nous.

 

Dernier message de Jean-Paul II aux cursillistes

 

"Nouvel appui de Jean-Paul II
aux Cursillos implantés
dans plus de 60 pays"
 

C'est le titre de l'article publié par l'Agence de presse ZENIT suite à la rencontre de Jean-Paul II avec les responsables italiens du Mouvement, le 4 mai 2002.
 

 


VIe Rencontre mondiale du MC
 

À la fin d'octobre 2005, aura lieu une Rencontre mondiale, au Brésil. 
L'OMCC travaille intensément à son organisation.  Trente pays sur 47 ont déjà fait parvenir leur compte-rendu sur le sondage à ce sujet.  En plus des délégués officiels envoyés par le secrétariat national - les seuls ayant droit de vote - le Brésil sera en mesure d'accueillir tout autre cursilliste, pourvu qu'il s'inscrive à l'avance.  Et comme des demandes ont été faites de la part de ceux qui veulent visiter le Brésil à cette occasion, l'OMCC prendra contact avec des agents de tourisme à cet effet, et offrira des plans concrets, au choix des visiteurs.  Pour tout renseignement, contactez le secrétariat:
loyola@cursillos.ca

 


Rencontre nationale en Espagne
 

 

Du 31 mars au 3 avril 2005, aura lieu l'assemblée annuelle de tous les secrétariats diocésains d'Espagne.  Pour cette occasion, le P. Beraldo, du Brésil, y développera le thème suivant: "La communion dans le MC".

 

 

Voeux de prompt rétablissement à Eduardo Bonnin

 

Janvier 2005

Chers frères et soeurs,
 
On nous a informé que notre frère bien-aimé EDUARDO BONNIN est présentement atteint d'une très mauvaise grippe.  Étant donné son âge avancé, sa forte fièvre n'est pas sans nous inquiéter.  Aussi, lui souhaitant une prompt rétablissement, nous faisons monter nos prières à Notre Père afin qu'il nous le conserve encore longtemps et le délivre de tout mal.
Nous redisons à Eduardo tout notre attachement.
NOUS VOUS REMERCIONS TOUS DE PRIER POUR LUI.
De Colores

 

Deux cursillos de fondation
au Togo !


  13-16 janvier 2005   &  10-13 février 2005

Invitation à participer à une chaîne de prière!

 

Le MC essaime du Bénin au Togo

     Les nouveaux cursillistes Togolais, qui étaient participants au deuxième cursillo de Cotonou, dans le pays limitrophe du Bénin, en août dernier, s'apprêtent déjà à implanter le Mouvement dans leur pays. 

Avec l'aide de Canadiens et de Béninois, ils animeront deux cursillos: le premier, à Atakpamé, du 13 au 16 janvier; le deuxième, à Lomé, du 10 au 13 février 2005. 

Pour en savoir davantage...

carte: le Bénin en Afrique

Troisième Cursillo à Cotonou, au Bénin
du 28 au 31 janvier 2005


Un troisième cursillo se vivra au Bénin, du 28 au 31 janvier 2005.  L'équipe est formée.  Quatre cursillistes du MCFC en font partie.

Pour en savoir davantage...