Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

Cursillo > FAQ - Question 21
Texte plus gros Texte plus petit

Ce prêtre peut-il être reconnu comme cursilliste?

Q.

Récemment, j’ai fait partie de l’équipe d’un cursillo où nous avons eu comme Animateur spirituel un prêtre qui n’avait pas fait son cursillo auparavant. Il était donc à la fois candidat et membre de l’équipe. Il fut formidable. Tant sa façon d’agir que ses rollos témoignèrent de sa rencontre personnelle avec le Christ pendant la fin de semaine.
Au moment de la clausura, la rectrice et son assistante voulurent lui remettre la croix du cursilliste comme aux autres candidats, mais certains membres de l’équipe s’y opposèrent. On décida de ne pas le faire et d’en référer au Secrétariat. Or celui-ci-hésite à ce sujet...
La plupart d’entre nous croyons que ce prêtre a véritablement vécu son Cursillo. Le fait de sa « double tâche » n'y change rien et on ne voit pas comment il pourrait mieux vivre son expérience en la refaisant comme candidat seulement. D'après nous, ce serait redondant.
Qu’elle est votre opinion et existe-t-il un texte officiel concernant ce genre de situation?
Carol Ann Mason [traduit de l'anglais]

R.

Il n’y a rien de spécifié à ce sujet dans « Les Idées fondamentales du Mouvement des Cursillos » mais selon le responsable de notre École de formation il n’y a pas de doute que ce prêtre est cursilliste.

Toute personne qui participe à l'équipe (même si elle n'a pas fait son Cursillo auparavant: ce qui devrait être un cas d'extrême exception) et en supposant qu'elle s'est investie totalement non seulement pour donner des rollos mais pour vivre l'expérience en même temps, peut être jugée à juste titre comme ayant fait son Cursillo, même si elle n'a pas passé par la filière ordinaire.

Le facteur à considérer n’est pas le formulaire d'inscription ni l’intention de départ mais le fait de participer activement aux trois jours. C’est ainsi que même si quelqu’un arrive à la fin de semaine avec une motivation plus ou moins adéquate, avec des hésitations, sous l’effet d’une pression quelconque ou par curiosité, on lui présentera sa croix de cursilliste et on le reconnaîtra comme tel, suite au simple fait qu'il a participé à toute l’expérience des trois jours. Ce qui n'est pas le cas évidemment pour les prêtres qui sont appelés à se rendre uniquement pour aider à donner le sacrement du pardon (comme ça arrive de plus en plus souvent à cause du manque de prêtres) et qui n'assistent à rien d'autre de la fin de semaine.

Selon ce que vous dites, il semble évident que "ce prêtre a véritablement vécu son Cursillo". Aussi vous avez raison de conclure que "le fait de sa « double tâche » n'y change rien et on ne voit pas comment il pourrait mieux vivre son expérience en la refaisant comme candidat seulement." Ce prêtre n'a pas à revivre son cursillo pour être reconnu comme cursilliste. Et par conséquent, s'il est cursilliste, il a droit à recevoir sa croix comme tous les autres.