Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

Cursillo > FAQ - Question 18
Texte plus gros Texte plus petit

Puis-je commencer le cursillo le vendredi soir au lieu du jeudi?

Q.

Je demeure sur la côte ouest du Canada. À une heure et demie de route de la paroisse (Nanaimo) où je demeure, il y a un cursillo qui se donne en septembre. J'aimerais y aller. Cependant si je veux y assister au complet, je devrai prendre une journée de congé (vendredi) pour le faire. Étant professeur d'école secondaire, ceci représente une dépense additionnelle aux frais d'inscription d'environ 250 $ car je devrai payer un remplaçant. Est-il possible d'assister à ce cursillo seulement à partir du vendredi soir jusqu'au dimanche? L'expérience en serait-elle vraiment appauvrie? Ron.

R.

Ce que vous mentionnez est certes un inconvénient majeur: la perte d'une journée de salaire! Pour certains c'est encore pire car ils ne peuvent absolument pas quitter leur travail le vendredi et ils sont contraints à renoncer à faire leur cursillo. Je voudrais tellement pouvoir dire: «Oui, pas de problème, vous pouvez commencer le vendredi soir", mais je ne peux malheureusement pas dire cela. Pour deux raisons.

Si le cursillo était comme un simple cours je suppose qu'on pourrait manquer la première partie et être quand même en mesure d'en retirer quelque chose de valable. Mais il ne s'agit pas ici d'un cours académique. Ce n'est pas non plus comme une retraite traditionnelle dirigée par un prédicateur. L'expérience des Cursillos est différente parce qu'elle s'appuie fortement sur la dynamique de groupe. Après une journée complète de partage en petits groupes, la plupart des groupes ont en général atteint un degré élevé de confidentialité. À un point tel que vouloir y introduire un nouveau venu ne serait vraiment pas souhaitable.

Pourquoi alors tenir à trois jours? Il y a eu des tentatives visant à réduire l'expérience du Cursillo en deux jours mais le résultat ne fut pas le même; il n'avait pas la même profondeur. Pourquoi? Peut-être parce que le Cursillo est calqué sur le Triduum pascal. Ce qui est sûr c'est que pendant le Cursillo, les participants ne font pas seulement «entendre parler» du mystère qui est au coeur de la foi chrétienne, mais «en font l'expérience». Sans trop s'en rendre compte sur le moment, ils vivent quelque chose de l'expérience du mystère pascal du Christ, à savoir: le passage de la noirceur et des difficultés du «Vendredi saint» à la vie nouvelle et à la joie du "Dimanche de Pâques".

C'est en pensant à cet aspect pascal que j'ajoute une deuxième raison: le cursillo étant ce qu'il est présentement, vous manqueriez probablementr la joie profonde du dimanche, si vous manquiez le vendredi.

p.s. Dans certains diocèses, pour éviter d'avoir à sacrifier une journée de salaire. on déplace tout simplement l'ouverture au vendredi soir et on termine... le lundi, lorsqu'il y a une fête légale ! C'est génial. Mais ce n'est pas toujours possible.