Historique du Cursillo - Cursillo francophone Alexandria-Cornwall

Cursillo francophone
diocèse
Alexandria-Cornwall
Aller au contenu

Menu principal :

Activités
 
HISTORIQUE DU CURSILLO
 
ALEXANDRIA - CORNWALL

Le mouvement du Cursillo dans le diocèse Alexandria-Cornwall a commencé très lentement. La plupart des cursillistes de notre région croient que le Cursillo a débuté à Cornwall, mais notre première communauté a vu le jour à Alexandria.

En 1972,  Raymonde et et Bernard Nadeau ,de Ste-Thérèse de Blainville, parrainent le premier couple de notre diocèse, Cécile et René Gauthier d’Alexandria (tous les deux sont décédés).  Ils ont vécu leurs Cursillos à St-Jérôme (secteur de Montréal), en novembre et décembre 1972.

Par la suite en 1973, Carmel et Raymond Rochon, Denise et Denis Vaillancourt ainsi que le Père Gilles Deslauriers vivaient leur fin de semaine. C’était le début d’une nouvelle aventure. Grâce à ces personnes, la Bonne Nouvelle s’est répandue dans notre diocèse d’Alexandria-Cornwall.

Cette première famille de Cursillistes, Cécile etRené, Carmel et Raymond, Denise et Denis et le Père Gilles allaient à Rigaud toutes les deux semaines, le mardi soir, pour vivre leurs Ultréyas.

Deux ans plus tard, vingt-deux personnes avaient vécu leur Cursillo et formaient la communauté d’Alexandria. Carmel et Raymond Rochon étaient  le premier couple responsable avec Père Gilles Deslauriers, animateur spirituel. Le Père Gérard Labrosse, prêtre de Pointe- Fortune, a beaucoup encouragé les cursillistes d’Alexandria dans leur cheminement.

Entre 1974 et 1976, plus de quarante-cinq nouveaux membres se sont joints au rang des Cursillistes de notre diocèse. Tous participaient aux Ultréyas à Alexandria.

En septembre 1976, une première communauté cursillistes débute à Cornwall. Les Ultréyas se vivent dans les foyers. Le premier couple responsable était Pauline et Réjean Séguin. Chaque semaine, un couple ouvrait sa maison pour accueillir les Cursillistes. C’était vraiment spécial. En 1976, le diocèse de Valleyfield devient secteur autonome. Nous quittons le secteur de Montréal pour nous joindre avec Valleyfield.

 

En septembre 1978, le groupe est devenu trop nombreux pour vivre les rencontres dans les maisons. Les Ultréyas commencent à la sacristie de la paroisse Ste-Croix. Nous sommes choyés avec 3 prêtres qui sont présents chaque semaine: père Rhéal Bisaillon (décédé en 1997), père Roméo Major (décédé en 2007), et père Denis Vaillancourt.

En 1979, à la demande de Pauline et Réjean Séguin, Pierrette et Denis Lemieux acceptent de devenir couple responsable de la communauté Sainte-Croix à Cornwall.

En 1980 et 1981, un rêve se réalise : nous vivons nos premiers Cursillos à la maison Shalom à St-Raphael, tout en demeurant affiliés au secteur de Valleyfield. Durant cette année, quatre cursillos furent animées par des équipes formées de cursillistes des deux diocèses : Alexandria-Cornwall et Valleyfield. Carmel et Raymond Rochon ont été les premiers rectrice et recteur.

Avec ces quatre fins de semaine de Cursillo, nous avons accueilli 86 nouveaux membres. Avec enthousiasme, les communautés ont commencé à se multiplier :

1972 – communauté Sacré-Cœur
1978 – communauté Sainte- Croix
1981 – communauté Saints-Martyrs Canadiens



Nous avions un autre rêve : devenir Secteur autonome.  Le 19 janvier 1982,  Sr Denise Samson, responsable régional pour la région ouest de Valleyfield, convoque une rencontre avec les trios responsables de trois communautés, Sacré-Cœur, Sainte-Croix et SS. Martyrs et aussi les responsables diocésains de Valleyfield, Léonia et Robert Poirier.

Nous étudions les possibilités de devenir Secteur autonome. Après un bon moment de prières et de partage sur la Parole de Dieu, nous retenons une phrase :
                  
« Pourquoi restez-vous là à regarder le ciel? » Le Seigneur venait de nous confirmer notre réponse.

Nous formulons notre demande officielle au Mouvement des Cursillos francophones du Canada. À la fin de cette rencontre, Pierrette et Denis Lemieux sont élus comme couple responsable diocésain avec père Rhéal Bisaillon comme animateur spirituel. Sœur Denise Samson devient notre secrétaire.
     Sr. Denise,   Pierrette,  P. Rhéal,   Denis,


 

Le 3 février, une demande est envoyée à Mgr. LaRocque, pour mandater ce premier trio responsable pour notre diocèse. Le 4 février Mgr LaRocque dans une lettre confirme le mandat de Pierrette et Denis Lemieux et le curé Rhéal Bisaillon comme responsables diocésains.

Le 5 mars une demande est faite au secrétariat de Valleyfield qui confirme et approuve la formation de notre secteur le 8 mars 1982 et envoie notre demande au Secrétariat National.

Le 3 avril 1982, le père Bruno Lacroix, animateur spirituel, ainsi que M. Roger Grenon, responsable laïc, au nom du secrétariat national du Mouvement des Cursillos, viennent confirmer notre accréditation officielle comme secteur autonome. Enfin, après dix ans de cheminement, le 13 avril 1982,  nous sommes officiellement reconnus secteur.

Le premier exécutif, Pierrette et Denis, Père Rhéal et Sr Denise, se rencontrent chaque semaine pour planifier et établir le bon  fonctionnement du mouvement. Il y a eu la formation de notre premier conseil d’administration. Dès les débuts beaucoup de cursillistes se sont impliqués comme responsables de communautés, comme animateurs, animatrices. La formation de personnes responsables pour certains comités tel que : l’école des Rollos, l’école d’animation.

Pour approfondir notre foi, des cursillistes convaincus ont animé des Aggiornamentos, des Mini-Cursillos, 4 Cursillos 4e Jour. Nos Journées d’animateurs, certaines animées par Jules Beaulac, Christian Beaulieu, Bernard Ménard, Gilles Paré et d’autres, et aussi les lancements de l’année. Toutes ces belles expériences se sont vécues dans la prière et la fraternité.

Un comité fut formé pour étudier et compléter les règlements généraux. Ils ont été approuvés en février 1984 et révisés en 2011. Chacun avait son rôle à jouer. Ensemble nous avons travaillé à maintenir l’esprit du mouvement et son épanouissement dans notre diocèse afin de convertir notre milieu et servir tout particulièrement les besoins de justice sociale parmi nous. Tout ce travail s’est fait dans la joie et le respect.

 

En devenant secteur, le nombre de cursillistes a continué d’augmenter ce qui a créé de nouvelles communautés :

1982 –  communauté Saint-Félix-de-Valois
 
1982 –  communauté Sainte-Marie-de- L’Assomption
 
1982 –  communauté Christ-Roi
 
1983 –  communauté Sainte-Thérèse-de-Lisieux
 
1983 –  communauté Saint-Martin-de-Tours
 
1984 –  communauté Saint-Jean Bosco
 
1985 –  communauté Nativité
 
1989 –  communauté  Précieux-Sang
 
2000 –  communauté Crysler

Octobre 1282 : La première parution  de notre journal des Cursillistes; L’Arc-en-ciel. Il y a un comité de former pour l’organisation de notre journal. Après plus de trente ans, notre Arc-en-ciel est encore rempli de beaux témoignages et textes, intéressant à lire. Il paraît maintenant une fois par année et le format  a changé avec les années.

Voici un extrait du Père Rhéal Bisaillon, animateur spirituel diocésain, paru dans notre première édition :

« C’est presque un miracle qui se réalise lorsque je me retourne vers le passé et que je pense aux quelques cursillistes qui se réunissaient soit à Cornwall ou à Alexandria, il y a à peine deux ans.

L’Objectif que je désire voir se réaliser par ce journal : permettre à chaque cursillistes d’y puiser force, encouragement et désir d’aller toujours plus loin dans son engagement de chrétien. »
 
Plus de mille deux cents cursillistes ont déjà vécu l’expérience et nous avons ouvert douze communautés. C’est avec fierté que nous avons célébré, le 5e 10e 15e 20e 25e  et notre 30e anniversaire. Le 19 mai 2017 nous fêterons notre 35e anniversaire avec une fête à la paroisse Sainte-Thérèse.
 
Parmi nos cursillistes nous comptons 19 prêtres qui se sont impliqués dans différentes paroisses. Une fierté pour notre diocèse, le père Luc Bouchard, cursilliste, est devenu évêque en 2001 à St-Paul, Alberta, et depuis le 19 mars 2012, évêque du diocèse de Trois-Rivières.

La Croix que nous portons fièrement a été remise pour la première fois dans notre diocèse, lors du 14e Cursillo des femmes, le 27 novembre 1983. Cette croix est portée par tous les cursillistes francophones du Canada afin de nous distinguer des autres.

 

En 2013, il n'existe que quatre communautés cursillistes dans le diocèse : celle de Sainte-Croix, Saint-Félix-de-Valois, Sainte-Thérèse-de-Lisieux et Saint-Martin-de-Tours. Notre défi majeur a toujours été le recrutement des membres. Nous vivons dans un petit diocèse bilingue et la population francophone est minoritaire. Ce défi a été relevé grâce à tous les cursillistes.

Père Rhéal Bisaillon, notre premier animateur spirituel diocésain, a réalisé son rêve : animer plus de 50 Cursillos. Après son décès, en 1997,  Père Marc Piché a pris la relève. Le Père Rhéal Bisaillon a été sans aucun doute la personne      Plaque en hommage des 50 cursillos (1980 - 1996) animé par le père Rhéal Bisaillon,
fondateur du mouvement des Cursillos pour Alexandria-Cornwall
la plus marquante dans notre diocèse. Il a bâti le mouvement du Cursillo et lui a donné des ailes. La preuve en est que le MCFC, pour plusieurs années, a nommé une table en son honneur lors de nos Conseils Généraux.

Notre première secrétaire, sœur Denise Samson est, aujourd'hui,  missionnaire en Papouasie, Nouvelle Guinée depuis plus de 20 ans. Elle continue d’être cursilliste en priant pour nous tous.

 
Cursillo francophone diocèse Alexandria - Cornwall
Retourner au contenu | Retourner au menu