Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

La foi en action
>Témoignage de la semaine > Liste des témoignages
Texte plus gros Texte plus petit

Témoignage en archives

Merci à tous ceux qui nous envoient un témoignage!

 

En témoignant de ce que le Seigneur
a fait dans notre vie,
nous contribuons à faire connaître
sa présence et son action
et c'est Lui que nous louons.

 

Christ du cursillo

"Que votre lumière brille!
Qu'elle soit placée sur le boisseau!
Afin que tous ceux qui la voient
rendent gloire à votre Père
qui est dans les cieux."

(Mt 5, 15-16)

 

Cliquez ici pour nous envoyer votre témoignage

Pape Jean-Paul II 1990"Voilà votre rôle dans l'Église: créer des noyaux de croyants qui portent le message du salut de tous côtés, en faisant valoir le poids de votre opinion non pas par l'imposition mais par la force de votre témoignage".

Jean-Paul ii, Ultreya d'Italie en 1990

Notre voyage de vie de couple

Thérèse Houde
Communauté St-Félix-de-Valois
Diocèse Alexandria-Cornwall, ON


Je m'appelle Thérèse Houde. J'ai vécu mon Cursillo à Aylmer, Québec en 1985 et j'étais assise à la table Ste-Léonie. Je suis mariée à Gilles depuis 51 ans et j'ai cinq beaux enfants que j'aime beaucoup. Il s'agit de Raymond, Roger, Louise, Michel et André. Je suis aussi choyée d'avoir 9 petits enfants dont 2 garçons et 7 filles. 

Pour mon partage évangélique j'ai choisi le texte de "Corinthiens 7" dans le nouveau testament qui s'intitule. « Questions concernant le mariage. » Cet évangile dit que mari et femme doivent remplir leur devoir d'époux. Qu'il faut se donner l'un à l'autre dans un consentement mutuel. Le texte dit aussi qu'il faut prier pour surmonter les difficultés. Il dit aussi ce que Dieu a uni, il ne faut pas le séparer. 

couple - silhouetteDonc pour moi cet évangile m'interpelle beaucoup. C'est un texte qui n'est toujours pas facile à appliquer dans une vie de couple. Alors si je retourne tout au début de notre vie de couple je réalise que dès le début de notre mariage, mon devoir d'épouse n'a pas été facile. Trois semaines après les noces, nous avons eu un gros accident d'automobile. 

L'auto dans laquelle nous étions a chaviré à l'envers et nous nous sommes retrouvés dans le fossé, l'automobile fut une perte complète. Nous étions trois couples dans la voiture et Dieu merci nous en sommes tous sortis vivants. Le Seigneur était vraiment avec nous. Mais quelle façon de commencer notre vie de couple ! 

Plus tard, ce fut la maladie qui m'a frappée. J'étais enceinte de mon 6° enfant et voilà qu'on m'annonce que le bébé est mort sur moi. On me fait un curetage et je fais des hémorragies qu'on ne peut plus arrêter. Le médecin annonce à mon mari qu'il n'a plus rien à faire et qu'il était possible que je meure. J'avais tout entendu et j'ai crié au Seigneur que je ne voulais pas mourir car j'avais cinq enfants à la maison qui avaient besoin de moi. Aussitôt dit, les hémorragies ont arrêté et j'ai pu graduellement retourner à la maison avec ma famille. Le Seigneur avait vraiment exaucé mes prières et supplications. Mais la maladie ne m'avait pas quittée pour longtemps. Quelque temps plus tard j'ai dû subir une opération majeure. Suite à la chirurgie, le médecin m'avait prescrit des médicaments que je devais prendre pour me rétablir. À ce moment là, nous n'avions aucune assurance médicaments et seulement assez d'argent pour vivre. On avait aucun argent pour acheter les médicaments prescrits. Gilles a dû aller voir ses parents pour emprunter des sous pour faire cet achat. Ceci a été très difficile pour nous.

Après cet événement, le deuxième plus vieux de mes enfants s'est étouffé avec une arachide qui était prise dans sa gorge. Nous avons été obligés de le transporter d'urgence à l'hôpital de Montréal où les médecins ont réussi à dégager le blocage. Encore une fois nous nous retrouvions avec des dépenses d'hôpital et médecin. Nous n'avions toujours pas encore d'assurance et cela a pris un an avant qu'on puisse tout repayer ces argents. Nous avions l'impression que notre vie de couple était devenue une épreuve l'une après l'autre

icone russe du bon pasteurMais notre voyage à deux a continué dans la prière et voilà que plusieurs années plus tard une autre épreuve vient chambarder notre famille. Gilles m'annonce que l'entrepôt de National Grocers déménage à Ottawa et il doit maintenant aller travailler là-bas. Les trois plus vieux étaient tous des adolescents et je me suis retrouvée seule à élever les cinq enfants à la maison. Gilles était parti toute la semaine et revenait seulement les fins de semaines. Ceci fût très difficile pour moi, pour les enfants et pour notre relation de couple. Ce n'est que sept ans plus tard que je suis déménagée à Ottawa avec les enfants pour retrouver un style de vie de famille plus stable. Ce déménagement fût très difficile pour moi car j'ai dû laisser mes parents, frères et soeurs et aller vivre dans une grande ville où je ne connaissais personne. Mais le Seigneur nous a portés dans ses bras durant ces moments difficiles et notre relation de couple avait encore une fois survécue cette épreuve. Lorsque Gilles a pris sa retraite nous sommes revenus vivre à Cornwall

Mais voici que pas longtemps après notre arrivée à Cornwall, notre fils Roger nous annonce qu'il allait se séparer de sa femme. J'ai beaucoup pleuré et j'ai prié Dieu pour qu'ils puissent revenir ensemble. Le Seigneur m'a répondu d'une autre façon. Cette séparation était pour moi un gros fardeau sur mes épaules et un jour j'ai dit au Seigneur: "Je te remets mon enfant dans tes mains car je ne peux plus porter ce fardeau." Il m'a exaucée car j'ai ressenti un soulagement énorme après lui avoir confié mon fils

C'est à travers toutes ces épreuves que Gilles et moi avons grandi comme couple. Comme le texte de l'évangile nous le dit si bien, mari et femme doivent remplir leur devoir d'époux et se donner l'un à l'autre. Tout au long de mariage Gilles et moi avons surmonté nos épreuves ensemble.

Des époux qui s'aiment Nous avons grandi comme couple dans notre amour, dans le respect l'un envers l'autre et dans le support mutuel lors de nos moments difficiles. Ensemble, nous avons élevé et éduqué nos enfants dans la foi catholique. Ensemble, nous avons essayé de notre mieux de transmettre nos valeurs à nos enfants. Mais tout ceci n'a pas été accompli tout seul avec Gilles et moi. Le Seigneur a toujours été au centre de notre vie de couple. Notre mariage a toujours été un ménage à trois. Gilles, moi et le Seigneur. Notre expérience du Cursillo nous a permis de s'approcher davantage du Seigneur. Pour moi, c'est à mon Cursillo que j'ai appris que le Seigneur était très bon et m'aimait telle que j'étais. Qu'il avait toujours été à nos côtés lors de nos épreuves ! Et aujourd'hui ça va très bien et je continue de mettre ma confiance dans le Seigneur. Je le remercie de nous avoir gardé ensemble pendant 51 ans et je continue de le prier pour que nous puissions continuer notre voyage de vie de couple ensemble pendant plusieurs années à venir. 

Je vous aime tous,    De Colores !

____________

Tiré de la revue " L’arc-en-ciel"  du diocèse Alexandria-Cornwall, ON.
Source des images: icone russe du bon pasteur, XIXeme siecle, version web: ; des époux qui s'aiment: Christ Roi Overblog