Imprimer Texte plus gros Texte plus petit

La foi en action
>Témoignage de la semaine > Liste des témoignages
Texte plus gros Texte plus petit

Témoignage d'un(e) cursilliste

Merci à tous ceux qui nous envoient un témoignage!

 

En témoignant de ce que le Seigneur
a fait dans notre vie,
nous contribuons à faire connaître
sa présence et son action
et c'est Lui que nous louons.

 

Christ du cursillo

"Que votre lumière brille!
Qu'elle soit placée sur le boisseau!
Afin que tous ceux qui la voient
rendent gloire à votre Père
qui est dans les cieux."

(Mt 5, 15-16)

 

Cliquez ici pour nous envoyer votre témoignage

Pape François"Comme Pierre et Jean, les martyrs sont ceux qui aujourd’hui encore disent : « nous ne pouvons pas ne pas dire ce que nous avons vu et entendu ». Leur témoignage – a poursuivi le Pape François – nous donne la force, à nous dont la foi est parfois un peu faible, de témoigner cette foi que nous avons reçu, cette foi qui est le don que le Seigneur donne à tous les peuples »

Pape François

Jos Deschênes, ptre.
____________

Cursilliste de

Ste-Anne des Monts

 

_______________________________________________________________________________

"Conscient que je suis gâté par la vie et l’Esprit du Seigneur,
je me permets de « chanter les louanges de Celui qui m’a appelé
à cette admirable lumière. »

________________________________________________________________________________

Un brin de vie.

Permettez-moi de partager avec vous quelques bribes de vie d’un vieux prêtre retraité vivant à Ste-Anne des Monts.
Je suis ce que nous appelions à l’époque une vocation tardive.

Un événement a marqué cette entrée dans la vie presbytérale.
J’avais fait une demande d’admission comme frère chez la communauté des Oblats de Marie Immaculée.
Mon curé m’a dit : Tu n’aimerais pas mieux faire un prêtre.
J’avais alors 25 ans. Je lui réponds simplement.
J’aimerais mieux, mais les études sont trop longues et je vais finir avec mon premier chèque de pension de vieillesse.
Alors il me dit : A St-Victor de Beauce, il y a un séminaire pour des gars comme toi
et tu pourrais faire des études normalement.
Je lui dis : Vous croyez? Alors, j’y vais.
Et je suis parti.

____________________________________________________________________________

Douze ans plus tard, le 11 juin 1967 à ma première messe,
l’Évangile était celle de la pêche miraculeuse où Pierre dit au Seigneur :
sur ta parole je jetterai le filet.
Je me suis souvenu que j’avais fait la même chose quelques années plus tôt.
Cet événement fut pour moi un signe qui m’a nourrit toute ma vie et me porte encore.


Cursilliste depuis dix ans

J’ai connu le cursillo, il y a dix ans lors de sa fondation dans notre diocèse.
J’ai été animateur spirituel au plan diocésain,
j’ai fait partie de l’équipe d’animation des fins de semaine,
et maintenant je fais partie la communauté La Marée Montante.


J’ai vécu un tournant majeur dans ma vie

J’ai vécu un tournant majeur dans ma vie de prêtre lors d’une retraite avec Jean Vanier.
Son enseignement était centré uniquement sur la Parole de Dieu.
J’ai découvert la Parole comme une nourriture et pas seulement comme objet d’étude exégétique.
La Parole m’a converti doucement du « prêtre » curé de paroisse au « pasteur » au cœur d’une communauté chrétienne.
Je me suis efforcé de placer mon travail à l’enseigne de cette Parole et d’aider les chrétiens à la mieux connaitre.

Au premier temps de ma retraite, je prêchai des ressourcements en paroisses
et chez les religieuses.
Je méditais uniquement à partir de la bible.

 

Groupes de partage biblique

Des personnes généreuses m’ont fait installer un site internet "Avance au large"
où je continue de faire connaitre la parole de Dieu et d’inviter à des pistes de réflexion.
C’est un lieu où je m’amuse à vieillir et qui me garde jeune.


J’ai le bonheur aussi d’accompagner des groupes de partage biblique chaque semaine en prévision de la célébration du dimanche.

En plus je participe à un groupe biblique depuis plus de sept ans dans mon loyer.
Ces groupes sont des oasis de paix, des sources de joie qui me font vivre.
Je peux toucher du doigt aujourd’hui les changements radicaux opérés chez des personnes grâce à ces moments nourrissants avec la Parole de Dieu.

J’ai vu changer des personnes au plan spirituel, j’ai vu changer leur perception de l’Église, j’ai vu leur engagement chrétien plus riche et plus pastoral.

Ce que la Parole de Dieu m’a apporté de liberté, de paix, de joie dans l’engagement chrétien, je le perçois maintenant chez ceux qui m’entourent. « Vivante, en effet, est la parole de Dieu, énergique et plus tranchante qu’un glaive à double tranchant. » He 4, 12.


Le cursillo met du plus dans la vie

Le mouvement cursilliste est venu comme ouvrir les valves vers le monde,
donner du contenu et du goût à l’engagement chrétien.

Le cursillo n’est pas quelque chose qu’on met en plus dans notre vie,
mais quelque chose qui met du plus dans la vie.

 

l’Église du Christ vivante chez nous


Depuis près de cinq ans déjà, avec la collaboration des personnes autour de moi, j’ai mis sur pied le « Tisonnier ».
Il s’agit simplement d’un groupe de personnes qui se rencontrent régulièrement sur une base volontaire pour échanger sur des questions actuelles et attiser les cendres de la foi. Actuellement nous travaillons sur le thème de la miséricorde.

Nous voulons découvrir comment se vit la miséricorde au quotidien dans notre milieu à travers les services en place répondant aux besoins des gens.

C’est une prise de conscience valorisante et qui débouche sur une reconnaissance du milieu envers les personnes engagées dans ces services de miséricorde dans le milieu.


Ces œuvres de miséricorde animées pour la plupart par des chrétiens
qui ne viennent plus à la pratique sacramentelle
ne sont pas considérées comme faisant partie de l’Église.

Nous voulons faire découvrir qu’ils sont aussi l’Église du Christ vivante chez nous.
Tous ces groupes de partage sont pour moi comme une famille,
et c’est bon pour un célibataire,
le cursillo est devenu un milieu chaud de fraternité,
d’amitié qui a la saveur de l’Évangile.




 

Conscient que je suis gâté par la vie et l’Esprit du Seigneur,
je me permets de « chanter les louanges de Celui qui m’a appelé
à cette admirable lumière. »

Decolores.

Jos Deschênes, ptre.