Imprimer Texte plus gros Texte plus petit



La foi en action
> Modèle de la semaine > Liste des modèles en archive

Un modèle de foi en action

Prophètes de notre temps !

...tantôt de grands noms
connus mondialement,

tantôt des témoins
qui rayonnent
dans un milieu donné.

Chacun à sa manière
nous interpelle
comme un reflet du Christ.
Lavement des pieds
Chacun nous invite à répondre
à l'amour que Dieu nous porte
en nous mettant
au service des autres.


pointeur Voir autres modèles

Chiara Lubitch

Chiara Lubich
1920-2008
______________

Fondatrice italienne des Focolari, mouvement qui porte le souci de l'œcuménisme.

Focolari est présent dans 182 pays
et compte 120,000 membres actifs.

C'est une source d'inspiration pour plus de quatre millions de personnes
.

______________________________________________________

" Il y a là le doigt de Dieu"

_______________________________________________________________________________

Brève biographie de Chiara Lubich


Silvia LUBICH (Chiara) est née le 22 janvier 1920
à Trente, (Trento en italien), situé
dans le nord de l'Italie.
Elle est la deuxième d’une famille de 4 enfants.
Elle se fera appeler Chiara ou (Claire) en français.

Les parents de Chiara travaillent dans une imprimerie où son père est typographe.
Cette imprimerie publie un journal socialiste
« Il Populo d’Italia ».

___________________________________________________________________________

Son père est un adversaire vigoureux du facisme et sera remercié de son travail à cause de ses idées et de sa loyauté à l’Église. Ce qui plongera sa famille dans la pauvreté.

Sa mère est une fervente catholique.

Très jeune, à 13 ans, Chiara doit donc travailler très fort pour survivre.

En 1939, à 19 ans, lors d’une retraite à Lorette (Loreto), elle a une vision dans laquelle
elle se voit choisie par Dieu pour une mission avec d’autres femmes. Elle perçoit
à l’instar de Claire (Chiara) d’Assises faire quelque chose d’actif pour adoucir les atrocités de la seconde guerre mondiale et le tout en dehors des monastères.

En 1940, Chiara enseigne dans une école primaire et désire poursuivre des études à la faculté de philosophie de l’Université de Venise.


Naissance du "Mouvement des Focolari"


Chiara est troublée par la dévastation que cause la deuxième guerre mondiale.

Sa petite voie intérieure lui dit:
« Donne-toi toute à moi ».

Le 7 décembre 1943, avec l’accord de son confesseur,
Chiara consacre sa vie à Dieu.

Elle découvre dans l’Évangile les valeurs authentiques capables de rendre à l’humain sa dignité et de recomposer
la famille humaine qui est alors si divisée.

Pendant la guerre, lors des bombardements, elle et ses compagnes essaient de vivre l’Évangile en supportant les gens qui sont dans le besoin.

Le 13 mai 1944, suite à un bombardement, la maison des parents de Chira est détruite.
Sa famille se réfugie alors sur une montagne et Chiara demeure à Trente avec ses compagnes dans un petit logement à " 2 Place des Capucins".
C’est là que naquit le « Mouvement des Focolari » un foyer (focolare) de vie commune où chacune vit la Parole, l'Unité et l'amour fraternel selon le commandement de Jésus :
« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

En quelques mois, plus de 500 personnes adhèrent à ce projet de vie dans l'unité.

Mis au courant, l'évêque de Trente convoque Chiara et conclut :
« Il y a là le doigt de Dieu » et ce n'est pas pour autant que Rome reconnaît tout de suite l'oeuvre naissante qui rassemble des personnes de toutes conditions: laïcs consacrés, adhérents, prêtres, etc.

Chiara désire rassembler tous les humains, même de religions différentes, dans une seule fraternité.



Chiara Lubich aurait voulu résoudre le problème social de toute la ville de Trente.
Elle propose de tout mettre en commun pour aider ceux qui aider les moins nantis à l'instar de l'enseignement de l'Évangile et à l'exemple des premiers disciples de Jésus.
___________________________________________________________________________

Marco Tecilla originaire de Trente et focolarino dira en 2014.
« À Trente, chacun apportait ce qu’il avait en surplus, surtout en argent; d'autres s’engageaient à donner une somme fixe à chaque mois selon leur désir.

Le nom du donateur et le montant restaient confidentiels.

Avec l’argent reçu, une focolarine que Chiara elle-même avait mandatée, aurait aidé mensuellement et discrètement, des familles indigentes de la communauté.
Elle exerçait cette tâche délicate avec toute la charité et la réserve nécessaires.
Le but était d'arriver à ce que parmi nous il n’y ait plus aucun indigent,
mais que tous aient de quoi vivre.
Le résultat de la somme obtenue et l’engagement mensuel furent impensables et elles réussirent dès le premier mois à régler les problèmes d’une trentaine de familles".
___________________________________________________________________________


En 1948, Chiara fait la rencontre d’un député, Igino Giordani,
écrivain, journaliste et père de 4 enfants.
Il endosse les idées de Mme Lubich et devient le cofondateur du mouvement.
Giordani contribuera grandement à l’expansion du mouvement sur le plan social et spirituel.
C’est lui aussi qui fit entrer la dimension des laïcs mariés et de la famille au sein du focolare, l’ouvrant, en quelque sorte, sur toute l’humanité.
___________________________________________________________________________

En 1949, un premier prêtre se joindra au mouvement,
notamment Pasquale Foresi.
Chiara Lubich a toujours discerné en Pasquale Foresi un dessein particulier dans le développement du "Mouvement des Focolari" celui de l’incarnation du charisme de l’unité dans les réalités concrètes. C’est pourquoi elle l’a considéré, avec Igino Giordani, co-fondateur du Mouvement.
___________________________________________________________________________






Après la guerre, cette nouvelle vie des Focolari se diffuse comme une tache d’huile dans toute l’Italie et, en quelques années, dans le reste de l’Europe, puis dans les autres continents.

Partout c’est la même révolution évangélique : hommes, femmes, grands et petits, prêtres, religieux et laïcs, tous se laissent interpeller par les paroles de Jésus.

La communauté des débuts, les habitants de Trente l’ont appelée « focolare »
(de l’italien « foyer »), parce que l’amour qui circule entre ces personnes fait d’elles une véritable famille. Et ce nom est resté.

______________________________________________

Volontaire de Dieu - Nouvelle Cité - GEN - Mariapolis


En 1956, Chiara Lubich crée un groupe du nom les
« Volontaires de Dieu ».

C'est une expansion du "Mouvement des Focolari".

Ce sont des hommes et des femmes de toutes les professions et catégories sociales qui choisissent de suivre Dieu radicalement et librement d’où le nom « volontaires »
– en vivant dans le quotidien de leur vie la spiritualité évangélique de l’unité.

Chiara accueille ce cri et semble lui faire écho en affirmant : « Il faut d’authentiques disciples de Jésus dans le monde".
___________________________________________________________________________

La réponse est immédiate : employés, médecins, infirmiers, ouvriers, politiciens, enseignants, entrepreneurs, etc. veulent être ces « Volontaires de Dieu ».

Actuellement, les volontaires, hommes et femmes, sont environ 20 000
et 4 000 se préparent à le devenir.

Ils sont catholiques ou chrétiens appartenant à d’autres Églises et quelques-uns sont des fidèles d’autres religions.

___________________________________________________________________________


En 1957, les focolari fonde une revue « Nouvelle Cité »

’Nouvelle Cité’ évolue !
Cette revue, éditée par le "Mouvement des Focolari", propose un regard positif sur le monde, les événements et les hommes.

Nouvelle Cité met en valeur les germes d’un monde uni, tout ce qui contribue au dialogue aussi bien dans une famille, une association,
un quartier, qu’entre mouvements et communautés, cultures, religions et convictions différentes.
___________________________________________________________________________

"Les éditions Nouvelle Cité"
sont nées en 1957 avec le mensuel Nouvelle Cité,
En 1962 et c'est la vente des premiers livres et en 1981, c'est le trimestriel "Connaissance des Pères de l’Église".

La maison publie notamment:
- les œuvres de Chiara Lubich, fondatrice des Focolari,

- l’intégrale des Écrits Spirituels de Charles de Foucauld,
- la collection "Prier 15 jours" avec plus de soixante titres, etc..

___________________________________________________________________________

En 1966, naîtra le Mouvement « Gen »
(génération Nouvelle).

Ce mouvement s’adresse aux jeunes et propose une vision radicale de l’évangile.
« Jeunes du monde entier, unissez-vous ! »
C’est l’appel que Chiara Lubich adresse en 1967 aux jeunes et aux enfants qui font parti du Mouvement des Focolari.
Elle leur propose de « rassembler le plus grand nombre possible de jeunes du monde et de lancer une grande révolution au cri de “Unissons-nous” ».
« Une révolution d’amour » explicitera-t-elle, qui a pour but la réalisation du testament de Jésus : "Que tous soient un".
De l’adhésion de milliers de jeunes du monde entier à ce programme est né le mouvement Gen : « Génération nouvelle » du Mouvement des Focolari.
___________________________________________________________________________


Depuis septembre 2010, le "Gen" a une de ses membres béatifiée.

Chiara Luce Badamo est née le 29 octobre 1971 à Appinins.
Dès son enfance, elle rêve de devenir médecin pour soigner les enfants africains.
Elle met Dieu en première place dans sa vie..


À 9 ans, elle devient membre de (GEN) et entraînera ses parent qui sont très croyants à joindre le "Mouvement des Focolari".

À 17 ans, Chiara est atteinte d'une tumeur maligne à l'épaule.

En apprenant la nouvelle, elle dira presque instantanément "oui" à la volonté de Dieu.


Elle vivra les deux dernières années de sa vie comme une sainte dans l'abandon total à la volonté de Dieu et dans la joie.

Chiara offre ses souffrances pour les jeunes, les non-croyants, le mouvement,
les missions etc.

Une paix profonde émane d'elle et trouble même les médecins non-croyants.

Le nom de « Lumière » (Luce) lui sera donné par Chiara Lubich, avec qui elle a une relation épistolaire intense et filiale depuis son enfance.


Chiara Luce Badamo décède le 7 octobre 1990.


À la messe d’enterrement, célébrée par l’Évêque, accourent des centaines de jeunes et de nombreux prêtres.
Les membres du Gen Rosso et du Gen Verde font s’élever les chants qu’elle a choisis. L’exemple lumineux de Chiara touche de nombreux cœurs de jeunes et de moins jeunes, il les transforme et les oriente vers Dieu.
Sa « réputation de sainteté » se répand tout de suite dans le monde entier, produisant de nombreux « fruits ».

Chiara Luce Badano a été béatifiée à Rome le 25 septembre 2010, en présence d’environ 25.000 personnes, surtout des jeunes venus de 57 pays différents.
La cérémonie, joyeuse et toute en profondeur, était présidée par le Cardinal
Angelo Amato s.d.b., Préfet de la Congrégation pour la cause des Saints,
qui représentait le Pape Benoît XVI.
___________________________________________________________________________

Les Mariapolis du "Mouvement des Focolari"


Nées dans les années 50, les Mariapolis sont ouvertes à des personnes de tous âges, vocations, origines sociales.
Ces rencontres de 3-4 jours constituent un terrain d’entraînement pour vivre l’Évangile, aller à la rencontre de chacun sans faire de distinctions et expérimenter qu’un monde fraternel est possible.
Plusieurs centaines de Mariapolis ont lieu chaque année dans le monde.

Main dans la main avec l'Église catholique


En 1962 seulement, Jean XXIII approuve officiellement le Mouvement .

Chiara Lubich deviendra proche de Paul VI
et surtout de Jean-Paul II .

Le Vatican lui confiera la tâche de créer des liens avec l’Église orthodoxe, ce qui collaborera à créer un fort souci œcuménique favorisé par l’entrée dans le mouvement de chrétiens d’autres Églises et de gens d’autres religions.

Chiara mettra en œuvre le nécessaire pour favoriser un dialogue entre tous.


___________________________________________________________________________

Le Mouvement des Focolari est actuellement répandu dans le monde entier et constitue un des nombreux courants spirituels nés au sein de l'Église catholique.

Il est présent dans 182 pays et est source d'inspiration pour plus de 4 millions de personnes, dont 120 000 membres actifs et engagés.
Il est ouvert à tous, indépendamment de l'âge ou de la condition sociale.

Des chrétiens d'autres Églises, des fidèles d'autres religions et des personnes de conviction laïque participent également à cette famille aux dimensions mondiales.

- Décès de Chiara Lubich
- Nomination d'une présidente
- Demande d'ouverture de la cause de béatification de Chiara Lubich


Le 14 mars 2008, Chiara Lubich s'éteint à l'âge de 88 ans,
"Elle est décédée au terme d'une vie longue et féconde, marquée par un grand amour de Jésus ", souligne le pape Benoit XVI dans son télégramme de condoléances à l'attention de ses proches et du mouvement des Focolari.
Elle s'est éteinte chez elle, comme elle le souhaitait, à Rocca di Papa, dans les environs de Rome, après une hospitalisation à la Polyclinique Gemelli de Rome pour des difficultés respiratoires.
Elle laisse comme héritage, la fondation et la présidence du
"Mouvement des Focolari" durant 65 ans.
Ce mouvement est en pleine expansion et de nombreux ouvrages littéraires dont 23 sont traduits en français sont publiés aux éditions "Nouvelle Cité".

___________________________________________________________________________

Maria Voce a été élue présidente du Mouvement le 7 juillet 2008 par l’Assemblée générale des Focolari.
Elle est née à Ajello Calabro (Cosenza, Italie) le 16 juillet 1937 et est l'aînée d'une famille de 7 enfants.

Son père était médecin et sa mère demeurait au foyer.

En 1959, lors de sa dernière année de droit, elle rencontre des jeunes de Focolari. Suite à cette rencontre elle entreprend des études en théologie et en droit canonique.

En 1963, Maria Voce a reçu l’appel de Dieu à suivre la route de Chiara Lubich. Cet appel est imprévu et irrésistible.

Elle y répond immédiatement, abandonnant une carrière prometteuse
et part pour l’école de formation des focolarines de Grottaferrata (Rome).

___________________________________________________________________________


Demande d'ouverture de la cause de béatification de Chiara Lubich


Maria Voce, présidente du Mouvement, a adressé la demande à l’évêque de Frascati,
Mgr Raffaello Martinelli, le 7 décembre 2013, date anniversaire de la naissance du Mouvement qui fête cette année ses 70 ans.


Actuellement,le Procès en Béatification de Chiara Lubich est en cours.
Elle est donc considérée par l'Église catholique comme Servante de Dieu.



________________________________________________________

Source:
L'Évangile au quotidien
Site web "Église catholique en France
Wikipedia "Focolari"
Wikipedia Chiara Lubich
site web "Radio Caticana"
site web Focolari canada
Site web Focolari
Photos sur web
__________________________________________________________________________________________
Recherche et conception: Réjean Vigneux
Révision: Marielle Lefebvre
Mise à jour: 06-2014