Imprimer Texte plus gros Texte plus petit



La foi en action
> Modèle de la semaine > Liste des modèles en archive

Un modèle de foi en action

Prophètes de notre temps !

...tantôt de grands noms
connus mondialement,

tantôt des témoins
qui rayonnent
dans un milieu donné.

Chacun à sa manière
nous interpelle
comme un reflet du Christ.
Lavement des pieds
Chacun nous invite à répondre
à l'amour que Dieu nous porte
en nous mettant
au service des autres.


pointeur Voir autres modèles


SAINT JEAN XXIII

"Le bon pape Jean XXIII"
______

Un pape réformateur
______

Le pape de "Vatican II"

_____________________



________________________________________________________________________________



Jean XXIII
Pape du 23 septembre 1958 au 3 juin 1963



________________________________________________________________________________

Brève biographie d'Angelo Roncalli


Angelo Roncalli est né le 25 novembre 1881 à Sotto Il Monte dans un village de campagne, dont la population est près de 4300 habitants.

Ce village est situé dans le nord de l’Italie en Lombardie dans la province de Bergane.
Il porte aujourd’hui le nom de « Sotto Il Monte Giovanni XXIII »
______________________________________________________

Le père d'Angelo est Giovanni Battista Roncalli né en 1854 et décédé en 1935.
Il était cultivateur.
Sa mère, Mariana Bielia, est née en 1854 et décédée en 1939. Angelo est le quatrième d’une famille de 13 enfants et l’aîné des garçons. Il est issu d’un milieu très modeste.

En 1893, à l'âge de 12 ans, il entre au séminaire de Bergame pour faire son cours classique. Un de ses oncles et un prêtre du nom de Giovanni Morlani lui viennent en aide.
De là, il est transféré à Rome au séminaire Dell’Apollinare, (séminaire romain de grande réputation) où il termine ses études avec succès et obtient un doctorat en théologie.

En 1895, il débute un journal qu’il tiendra jusqu’à sa mort.

___________________________________________________________________________

En 1901, il fait son service militaire au 73e régiment d’infanterie.

Angelo fait la demande d’anticipation du service militaire.
Ainsi il se sacrifiae pour son frère Zaverio qui est plus habile que lui pour le travail aux champs.
Même si cette période est un vrai purgatoire pour Angelo,
il écrit :
« Je sens Dieu avec toute sa sainte Providence près de moi. »

Ordination - aumônier dans l'armée - directeur spirituel -
prélat domestique à la curie romaine

Le 10 août 1904, il est ordonné prêtre dans la basilique
« Santa Maria in Montesanto » située à Rome sur la Piazza del Populo.

De 1905 au 22 août 1914, il est secrétaire personnel de l’évêque de Bergame Giacomo Radini.
Durant cette période, il enseignera l’histoire de l’Église au séminaire de Bergame.
___________________________________________________________________________

En 1915, il est appelé à la guerre. Il a le grade de sergent et sert pour l’armée royale italienne comme aumônier militaire.

Après la guerre, il revient au séminaire de Bergame avec la fonction de directeur spirituel.
__________________________________________________

En 1921, le pape Benoit XV le nomme à la curie romaine avec la fonction de prélat domestique et il reçoit le titre de Monseigneur.

Il travaillera dans la future Congrégation (Propaganda Fide)pour l’évangélisation des peuples.

Il vit alors à Rome dans un logement avec deux de ses sœurs.

Délégué apostolique en Bulgarie - Délégué apostolique en Turquie


En 1925, le pape Pie XII le nomme évêque. Il est envoyé en Bulgarie comme délégué apostolique et cumule la fonction d’évêque titulaire d’Areopoli.
Il connaîtra un ministère ardu dans une terre orthodoxe.
Il ponctuera son ministère par de multiples visites dans les communautés notamment des visites dans l’hôpital catholique qui soigne des malades de toutes confessions.
Il dira quand même "Je suis béni d’être à l’écart de l’Italie durant la dictature fasciste".

___________________________________________________________________________

De 1935 à 1944, il reçoit une affectation de délégué apostolique de Mesembria à Istanbul en Turquie et est promu archevêque.
La situation est difficile car il a un double rôle de diplomate et d’œcuméniste.
Dans un régime laïc, il est obligé de se déplacer en habit civil, il dira: « On est prêtre aussi bien en pantalon qu’en soutane».
Cette période de la vie de Monseigneur Roncalli coïncide avec la Seconde Guerre Mondiale.

Dès 1940, il est prévenu des persécutions nazies par l’arrivée de réfugiés polonais.
___________________________________________________________________________

On se souviendra particulièrement de son travail en faveur des Juifs fuyant les pays d'Europe occupés par les nazis.
On se souviendra particulièment de ses interventions auprès du roi de Bulgarie, de sa complicité, du support apporté aux religieuses Notre-Dame de Sion et de son intervention auprès du Vatican.
Suite à son intervention, le Vatican diffusera le message suivant:
" Toute aide à des juifs est considérée comme un acte de miséricorde".

Son travail d’intervention et de diplomatie aurait réussi à sauver plus de 20 000 juifs .

Avant de quitter la Turquie, il prophétisera dans une de ses homélies,
"J'ai le rêve de voir se faire un jour un concile œcuménique".

Nonce apostolique à Paris - Patriache de Venise

En 1944, le pape Pie XII le nomme Nonce apostolique de Paris.

L'Archevêque Roncalli négociera avec succès un problème avec les évêques sous le régime de Vichy et procédera à une épuration qui résulta en une réduction du nombre des évêques.
___________________________________________________________________________

Le 12 janvier 1953 à 72 ans, le pape Pie XII l’élève au rang de cardinal et le nomme patriache de Venise.

Ce cadeau devait être la fin d’une carrière couronnant une vie de bon diplomate et de bon pasteur.

Il organise quand même un synode diocésain.

___________________________________________________________________________


Afin de démontrer son caractère jovial
et près du peuple,
il utilise les transports en commun
et les gondoles.

Il dira :
« Je veux être votre frère aimable et compréhensif ».


Décès du Pape Pie XII
Couronnement du cardinal Angelo Rocalli au pontificat


Le 2 mars 1876, le pape Pie XII est né à Rome.
Il portait le nom de Eugenio Maria Giuseppe Giovanni Pacelli.

Le 2 mars, 1939 à 63 ans, il est élu pape .

Le 9 octobre 1958, à 82 ans, il décède.

le 18 novembre 1965, sa cause est introduite sous le pontificat de Paul VI.
___________________________________________________________________________

Suite au décès de Pie XII, un conclave est organisé avec la participation de 51 cardinaux.

Après 3 jours de conclave et 10 jours de scrutin infructueux,
Angelo Roncelli est élu pape à 77 ans.

Son intronisation fut effectuée le 4 novembre 1958.
Pour certains détracteurs, on voyait sa nomination comme une catastrophe et pour d’autres, on le supportait comme un saint.

Plusieurs croyaient qu’il serait un pape de transition et ne ferait que le maintien de la curie romaine. Cependant à la grande surprise de plusieurs, il deviendra un pape rempli d’énergie et d’esprit de réforme.

UN PAPE RÉFORMATEUR


Il sera le premier pape depuis Pie X à sortir de l’enceinte du Vatican après son élection.

Il effectue des visites dans les paroisses de Rome,
dans la basilique Saint-Jean de Latran,
dans les hôpitaux
et même dans les prisons,
rompant ainsi avec la tradition.

VATICAN I et VATICAN II

VATICAN I
Pour se situer dans l’histoire, le premier concile œcuménique, convoqué par Pie X eut lieu du 8 décembre 1869 au 20 septembre 1870 où il fut brusquement interrompu suite à la prise de Rome par les troupes de Victor Emmanuel II.
Vatican I sera donc considéré comme un concile inachevé.

VATICAN II
Le 25 janvier 1959, Jean XXIII convoque le XXIe concile œcuménique du Vatican appelé aussi concile Vatican II.
Ce concile se vivra dans un esprit de modernisation .

Le 17 mai 1959, le pape annonce la création d’une commission anté-préparatoire.
___________________________________________________________________

Le 5 juin 1960, la phase préparatoire
est officiellement inaugurée.

Durant l’été 1962, le pape énonce la liste
des sept premiers schémas
qui seront discutés.

Le 11 octobre 1962, après 3 ans de préparation, c’est l’ouverture du concile.

Il y a alors 2500 participants représentant 135 nations.

DISCOURS IMPORTANT D'INAUGURATION

« L’humble successeur du Prince des apôtres qui vous parle, le dernier en date,
a voulu en convoquant ces importantes assises donner une nouvelle affirmation
du magistère ecclésiastique toujours vivant et qui continuera jusqu’à la fin des temps.

Par le Concile, en tenant compte des erreurs, des besoins et des possibilités de notre époque, ce magistère sera présenté aujourd’hui d’une façon extraordinaire
à tous les hommes qui vivent sur la Terre. (…)
Ce qui est très important pour le Concile œcuménique,
c’est que le dépôt sacré de la doctrine chrétienne soit conservé
et présenté d’une façon plus efficace. »


__________________________________________________

Plénière du concile - Pacem in terris - fin du concile


Il y aura quatre sessions plénières du concile
de 1962 à 1965:

- la première du 11 oct. au 8 déc.1962

– la deuxième 29 sept. au 4 déc. 1963


– la troisième du 14 sept. au 21 nov. 1964

– la quatrième à l'automne 1965

En septembre 1962, le pape est atteint par un cancer d’estomac et de la prostate.
Malgré sa maladie, il s’efforcera de permettre au concile de progresser.
_________________________________________________________________________

Deux mois avant son décès, le 11 avril 1963, il promulgue une encyclique Pacem in terris. Ce sera perçu comme son testament spirituel.
Cette encyclique est adressée à tous les hommes et femmes de bonne volonté et ce, au-delà du monde catholique.
Il affirme que la guerre ne peut être un instrument de justice et que ce devrait être la loi morale qui prédomine.
Le 11 mai 1962, il reçoit le prix Balzan pour son engagement en faveur de la paix.
___________________________________________________________________________

Le concile se terminera donc le 8 décembre 1965 sous Paul VI.
Il aurait produit dans les années suivantes des changements fondamentaux donnant une nouvelle identité au catholicisme moderne, en faisant ressortir les vertus les plus profondes de l’Église, notamment, un effet très visible sur la réforme liturgique,
sur un nouvel œcuménisme et une ouverture sur le monde entier.

 

Paul VI dira: « Ce n’est pas l’évangile qui a changé mais nous qui la comprenons mieux ».


Décès et Béatification


Le 3 juin 1963, à 81 ans, le pape Jean XXIII décède après 4 ans 7 mois et 5 jours de pontificat.
C'était le lundi de la Pentecôte.

Sa béatification eut lieu le 3 septembre 2000 par Jean-Paul II
à l’occasion du jubilé de l’an 2000.
Jean-Paul II le reconnaît Bienheureux.

Il sera désormais le « bienheureux pape Jean XXIII » et sera fêté le 11 octobre, jour correspondant à la première session de Vatican II.

Thomas Rosica, csb., nous entretient sur Jean XXIII



Mémoire du bienheureux pape Jean XXIII,
___________________________________________________

ANNONCE DU FILM SUR LE BON PAPE JEAN XXIII

Jean XXIII, raconté par Giorgio Capitani dans un long film de 3 h, découpé en deux parties. Il s’agit d’un film italien produit par la RAI, la télévision italienne, et que la société SAJE Prod diffuse en France.
_________________________________________________________________

Canonisation de Saint Jean XXIII

 

Première absolue dans les 2000 ans d'histoire de l'Église.
Le pape François, en présence de Benoît XVI,
a canonisé les deux anciens papes, Jean XXIII et Jean-Paul II.

Au moins 800 000 personnes ont assisté à Rome à cet évènement historique, dont 500 000 sur la place Saint-Pierre, certains étant arrivés aux aurores.
___________________________________________________________________________


 

Jean XXIII bénéficie d’une procédure simplifiée, approuvée par le pape François et qui le dispense du deuxième miracle habituellement nécessaire pour la canonisation.

 

 

« Saint Jean XXIII et saint Jean-Paul II ont connu les tragédies du XX° siècle mais n’en ont pas été écrasés... »

"En eux, Dieu était plus fort, plus forte était la foi en Jésus Christ rédempteur de l’homme et Seigneur de l’histoire... »

« Nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l'Église ils soient dévotement honorés parmi les saints... »

 

Extraits de la célébration de canonisation, Rome, 27 avril 2014


Recherche et conception: Réjean Vigneux -
Révision: Marielle Lefebvre
Mise à jour: 03-2013