Imprimer Texte plus gros Texte plus petit


La foi en action > Évangélisation des milieux > Choix de textes sur l'évangélisation des milieux > Vivre, comprendre et transmettre la foi

Vivre, comprendre et transmettre la foi

Réflexion sur la mission du MC et de tout chrétien : annoncer... témoigner de sa foi... particulièrement auprès des "loin de Dieu et de l'Église"!

Les conditions d'une "foi adulte"

Message de Benoît XVI pour la Journée missionnaire mondiale 2010

 

Pape Benoît XVIROME, Jeudi 25 mars 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI indique aux baptisés les conditions d'une foi adulte dans son message pour la Journée missionnaire mondiale 2010 centré sur la « communion dans l'Eglise ». Une fois adulte, souligne le pape, est la condition d'un « nouvel humanisme ».

« La construction de la communion ecclésiale est la clef de la mission » : c'est le thème choisi par Benoît XVI pour son message annuel pour la Journée missionnaire mondiale. Cette 84e Journée missionnaire mondiale sera célébrée le 24 octobre 2010. Le message du pape, en date du 6 février, est publié aujourd'hui en italien par la salle de presse du Saint-Siège. Benoît XVI s'adresse à tous les baptisés, aux diocèses et aux paroisses du monde comme aux personnes consacrées.

Prière, Parole de Dieu et étude

Benoît XVI rappelle qu'une foi « adulte », c'est-à-dire « capable de se confier totalement à Dieu avec une attitude filiale, nourrie par la prière, par la méditation de la Parole de Dieu et par l'étude des vérités de la foi » est la « condition indispensable pour pouvoir promouvoir un nouvel humanisme fondé sur l'Evangile de Jésus ».

Il souligne aussi que le mois d'octobre est le mois de la prière du Rosaire, pour se mettre à l'école de Marie et « contempler le projet d'amour du Père sur l'humanité, pour l'aimer comme lui l'aime ».

« Le Père, en effet, nous appelle à être des enfants aimés dans son Fils, le Bien aimé, et à nous reconnaître tous comme des frères, en Lui, don du salut pour l'humanité divisée par la discorde et par le péché, et Révélateur du vrai visage de Dieu ».

La maison de tous les peuples

La mission, insiste le pape, est le devoir de « toute l'Eglise », « missionnaire par nature » (Ad gentes, 2), et les baptisés sont invités à se faire les « promoteurs de cette nouveauté de vie, faite de relations authentiques, dans des communautés fondées sur l'Evangile ».

« Dans une société multi-ethnique qui fait de plus en plus l'expérience de formes préoccupantes de solitude et d'indifférence, les chrétiens doivent apprendre à offrir des signes d'espérance et à devenir des frères universels, en cultivant de grand idéaux qui transforment l'histoire, et sans fausses illusions ou peurs inutiles, s'engager à faire de la planète le maison de tous les peuples».

Mais cela requiert, ajoute le pape, une « profonde conversion personnelle, communautaire et pastorale ».

Dans son message, Benoît XVI exprime son « affection » et sa « reconnaissance » aux prêtres « fidei donum », et à tous les missionnaires au service de la « communion ecclésiale » de façon à ce que l'échange des cultures s'intègre dans l'unité de l'Eglise, de façon à ce que l'Evangile puisse être un « ferment de liberté et de progrès, source de fraternité, d'humilité et de paix ».

______________ 

(* ) Source: http://www.zenit.org/french - 25 mars 2010